Prostitution en marge de la Coupe du monde de football : « Esclavage moderne »

Pétition de « Femina Europa » contre le « commerce humain »

| 1875 clics

ROME, Mardi 2 mai 2006 (ZENIT.org) – « Alors que l’Allemagne organise la Coupe du Monde de football 2006, on annonce l’acheminement de 40 000 femmes d’Europe centrale et orientale à des fins de prostitution, en marge de cet évènement sportif international », dénonce un communiqué de l’association « Femina Europa » qui lance une pétition (http://catwepetition.ouvaton.org) pour dénoncer ce « commerce humain ».



Car, précise le communiqué, « 'Le football et le sexe vont de pair' déclare l’avocat d’un immense complexe prévu à ce commerce et situé à proximité du stade de Berlin, dans un pays où la prostitution volontaire est légalisée ».

C’est pourquoi l’Association Femina Europa (info@femina-europa.com), présidée par Mme Elizabeth Montfort, se dit « scandalisée par l’organisation de ce commerce humain à l’opposé de l’esprit sportif ».

« L’esclavage moderne, à l’encontre des femmes les plus vulnérables, est contraire aux valeurs de l’Europe, telles qu’affirmées dans tous les traités européens ainsi que dans la Charte européenne des Droits Fondamentaux (articles 1, 3 et 5). Cette pratique est un déni de la dignité et de l’intégrité de la femme. C’est la raison pour laquelle, Femina Europa soutient la pétition de la Coalition internationale contre la traite des femmes (CATW) », indique le même communiqué.

Femina Europa demande en effet à tous les gouvernements de l’Union européenne de « signer et de ratifier la Convention de l’ONU du 2 décembre 1949 qui reconnaît « le lien entre traite et prostitution et condamne toute forme d’exploitation de la prostitution, même si la victime est consentante », et invite tous ceux qui s’opposent à l’exploitation sexuelle et commerciale des femmes à signer cette pétition.