Protection de la création : Benoît XVI en appelle à la responsabilité de chacun

Paroles du pape avant l’angélus

| 2561 clics

ROME, Vendredi 1er janvier 2010 (ZENIT.org) - La protection de la création, c'est la « responsabilité » de chacun, au niveau individuel, communautaire, national et mondial, rappelle Benoît XVI qui commenté, avant l'angélus de ce 1er janvier, palce Saint-Pierre, le thème de son Message pour la Journée mondiale de la Paix 2010 : « Si tu veux construire la paix, protège la création ».

Le pape a souhaité que 2010 soit l'occasion de « rendre un peu meilleure notre maison commune qui est le monde ».

Et de donner cette condition : « Il y a un objectif que tous peuvent partager, condition indispensable pour la paix, c'est d'administrer avec justice et sagesse les ressources naturelles de la terre. « Si tu veux construire la paix, protège la création » : c'est à ce thème d'une grande actualité que j'ai consacré mon Message pour cette 43e Journée mondiale de la Paix ».

Le pape insiste sur la responsabilité individuelle en disant : « Je voudrais souligner l'importance qu'ont aussi, pour la protection de l'environnement, les choix des particuliers, des familles, et des administrations locales. « Un changement de mentalité effectif qui conduise chacun à adopter de nouveaux styles de vie est désormais indispensable » (cf. Message, n. 11). Nous sommes en effet tous responsables de la protection et du soin de la création ».

Le pape a à nouveau souligné le rôle clef de « l'éducation ». Il a invité au respect de toutes les créatures et donc de la « vie humaine ».

En italien, le pape a également remercié toutes les personnes qui lui ont exprimé leurs vœux, et a présenté aussi les siens, spécialement au président de la République italienne, M. Giorgio Napolitano, et aux Autorités de l'Etat italien.

Il a salué les participants de la marche pour la paix de la Communauté de Sant'Egidio intitulée : « Paix sur toutes les terres », ainsi que la veillée de prière pour l'unité et la paix dans les familles et les nations, organisée par le mouvement de l'Amour familial, avec les jeunes amis de l'Œuvre de Don Orione, la nuit du 1er janvier chaque année, place Saint-Pierre, souvent sous la pluie, comme cette nuit, et une autre initiative italienne la « Fraterna Domus ».

Anita S. Bourdin