Publication originale tous publics : « Jésus et les bêtes », de Tugdual Derville

Propos recueillis par Brigitte Pondaven

| 1771 clics

ROME, Mercredi 24 novembre 2010 (ZENIT.org) - Brebis, poisson, âne..., ver, poule, mite... Tugdual Derville cherche - et trouve - le Créateur et sa sagesse dans toutes les « bestioles » dont parle la Genèse et dont l'Evangile fourmille...

Brigitte Pondaven a rencontré, pour France Catholique, l'auteur de ce « très beau petit livre, magnifiquement imprimé et relié (en France !) qui fera un joli cadeau de complément à Noël, mais c'est aussi un instrument d'évangélisation... par les animaux ! »

L'éditorialiste de Radio Notre-Dame, Radio Espérance ou France Catholique et infatigable porte parole de l'Evangile de la Vie publie en effet « Animaux dans l'Evangile », avec une préface du cardinal Barbarin, des illustrations d'un ami de la nature - et cela se voit souligne Tugdual Derville -, Didier Tiphaine, (Edition Ecclesia, diffusion Salvator, 92 pages, 19 euros, tout en couleur).

FC - Pour ceux qui vous connaissent par vos tribunes bioéthiques ou par l'Alliance pour les Droits de la Vie, le thème de ce livre est une petite surprise... Vous vous intéressez aux animaux  ?

Tugdual Derville - Depuis l'enfance, je suis passionné par les insectes, les poissons, les reptiles, les oiseaux, les mammifères... J'éprouve aujourd'hui dans la nature le même émerveillement que quand tout petit je fouillais dans la terre à la recherche de la moindre bestiole  : ver, cloporte, fourmi. À l'adolescence la chambre que je partageais à Paris avec un frère était une véritable ménagerie. Toute rencontre avec une bête me fascine. Comment ne pas penser au Créateur à la vue de l'extraordinaire beauté et diversité de la faune  ?

FC - Que peut apporter une lecture de l'Évangile centrée sur les animaux  ?

Tugdual Derville - Ce qui se joue dans la confrontation de Jésus avec les animaux est riche d'enseignements pour l'homme contemporain. Ceux de l'Évangile ne sont pas différents de leurs congénères que nous côtoyons aujourd'hui alors que le reste de notre environnement a énormément changé depuis 2000 ans... C'est l'avantage que donne l'absence de culture chez les bêtes  : elles évoluent peu ou pas.

FC - Comment est née l'idée d'en faire un livre  ?

Tugdual Derville - A l'origine je projetais de concevoir un jeu à partir des animaux de l'Évangile. Un jeu pour évangéliser. Ce qui est devenu ce livre ne devait être que le livret du jeu. D'où sa présentation en glossaire, animal par animal, pour que chaque lecteur en sache davantage sur les bêtes qui «  se promènent  » dans l'Évangile.

FC - Vous dîtes qu'elles se promènent, mais ce n'est jamais au hasard...

Tugdual Derville - Rien n'est hasard dans l'Évangile, tout est providence. Le sens de chaque mot, de chaque élément de la création qui se présente peut être indéfiniment cherché, creusé et médité, sans qu'on puisse l'épuiser. Car le texte sacré n'a pas le même statut que tout autre écrit. Je me suis finalement pris au jeu, en allant de plus en plus loin. C'est fantastique de pouvoir concilier la passion pour les bêtes et l'attrait pour l'Évangile. Mais je n'ai qu'entrouvert la boîte de Pandore que des érudits bien plus légitimes ont déballée depuis deux millénaires...

FC - Comment vous-y êtes-vous pris  ?

Tugdual Derville - J'ai commencé par recenser tous les animaux cités par les quatre évangélistes. En lisant l'Évangile dans cette optique, j'ai naturellement retrouvé les animaux familiers de la liturgie (brebis, poisson, âne...) mais aussi d'autres dont la présence ne m'avait pas vraiment frappé (ver, poule, mite). En surlignant chacun, j'avais l'impression de marquer un trésor... J'ai alors relevé chaque verset, un par un, sur un grand tableau. Copier un texte sacré, c'est déjà une expérience spirituelle. Le texte pénètre dans l'esprit. J'ai classé, comparé, retourné ce tableau dans tous les sens, spécialement la nuit, pendant plusieurs mois, pour qu'émerge le jeu. Et, accidentellement, le livre. Jésus ne se sert jamais innocemment des animaux, mais il le fait au service de l'homme...

Pour lire la suite rendez-vous sur France Catholique en cliquant sur ce lien :

http://www.france-catholique.fr/Jesus-et-les-betes.html

Commandes, soit par correspondance auprès de France Catholique (60, rue de Fontenay 92350 Le Plessis-Robinson - France - 1 exemplaire "Animaux" :`19 € + 5 € de port = 24 €)

ou sur le site : http://www.france-catholique.fr

ou par téléphone : ++ 33 (0) 1 46 30 37 38

En librairie en France (diffusion Salvator) dès samedi prochain.