Qu’est-ce que la sainteté ? Réponses de Benoît XVI

Audience du mercredi : La sainteté est possible pour tous

| 3397 clics

ROME, Mercredi 13 avril 2011 (ZENIT.org) - Benoît XVI a rappelé l'appel du concile à la sainteté pour tous les baptisés, lors de l'audience générale : la sainteté est la clef pour un monde meilleur, et elle est possible pour « tous ».

Le pape a tenu l'audience générale du mercredi ce matin place Saint-Pierre en présence de quelque 12.000 personnes.

En Polonais, Benoît XVI a souligné que « si nous désirons que le monde devienne meilleur, plus juste, afin que nous puissions vivre dans la paix et dans la compréhension réciproque, la sainteté de la vie de chacun de nous est indispensable ».

Benoît XVI a rappelé la doctrine conciliaire selon laquelle tous les baptisés sont « appelés à la sainteté, chacun dans l'état de vie et la charge qui lui sont propres ».

Et c'est possible de devenir un saint : « La sainteté est possible pour tous, à tout âge et à tout moment, car chacun de nous a reçu sa part de la faveur divine. Dieu nous demande d'accueillir ce don et d'en vivre les exigences. Laissons-nous transformer par l'action de son Esprit, pour nous conformer à sa volonté. À la suite des saints, soyons nous aussi une pièce de la grande mosaïque de sainteté que Dieu crée dans l'histoire ».

Le pape souligne que « l'exemple des saints nous enseigne qu'il est possible de l'atteindre indépendamment de l'âge, de la profession, de l'état et de l'instruction ».

Sur le ton de la confidence, le pape a souligné que beaucoup de saints l'accompagnent dans sa vie de foi, mais pas forcément de « grands saints ».

Le pape a avoué qu'il s'inspire aussi de « personnes normales » qui ne seront jamais canonisées, dont l'héroïsme n'est « pas visible » mais qui, dans leur bonté de tous les jours, « expriment l'amour et la sainteté ».

« Dans la communion des saints, a précisé le pape, nous bénéficions de leur présence, nous apprenons à partager tous les jours la vie éternelle et nous comprenons que la vocation chrétienne est belle et simple et que nous sommes tous appelés à la sainteté ».

Benoît XVI a appelé les baptisés à ne pas avoir peur de « l'action du Saint Esprit qui transforme » la vie.

« Laissons-nous guider par Dieu même si nous nous sentons inaptes : il saura nous transformer selon son amour. C'est Dieu qui nous rend saints ; notre destin est indissolublement lié au sein ; Il nous demande de vivre les exigences que cela comporte », a expliqué Benoît XVI.

Le secret des saints, le pape l'a résumé dans l'exigence de la « prière quotidienne » et la fidélité à « la messe dominicale », non comme une « corvée supplémentaire » mais parce qu'elle « peut éclairer toute la semaine », mais aussi dans la vie de la Parole de Dieu, et la charité fraternelle.

« Qu'est-ce que la sainteté ? C'est une union et une configuration au Christ, un enracinement dans la grâce baptismale et dans le mystère pascal ».

Le pape fait observer qu'il ne s'agit pas de volontarisme : la sainteté « n'est pas d'abord le fruit de nos efforts », « c'est Dieu qui sanctifie à travers l'action de son Esprit et le don de la vie du Christ ressuscité ».

Le pape a précisé que les saints ne sont pas « des héros », mais des personnes qui ont agi « avec bonté et amour ».

Benoît XVI souligne aussi le lien entre la charité et la sainteté : « La charité est l'âme de la sainteté ! Elle croît et produit des fruits dans le baptisé, grâce à l'écoute de la Parole de Dieu, à la participation fréquente aux sacrements, surtout à l'Eucharistie, à la prière constante, à l'abnégation, au service fraternel et à la pratique des vertus ».

« La sainteté n'est autre que la charité vécue pleinement », a insisté le pape.

Anita S. Bourdin