Quand Antoine Kim Song-u se convertit au christianisme

L'apostolat et le martyre des chrétiens de Corée

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 478 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire d'un saint coréen, Antoine Kim Song-u, martyr (†1841).

Laïc coréen, Antoine Kim Song-u se convertit au christianisme. Puis il prit l'habitude d'ouvrir sa maison aux nombreux chrétiens qui n'avaient pas de lieu sûr où se rassembler pour prier.

Or, un édit royal de 1802 avait déclaré le christianisme "religion perverse". Les fidèles étaient passibles de mort. La persécution se déchaîna en 1839.

Antoine Kim Song-u fut arrêté et jeté en prison parce qu'il était chrétien. Et c'est en prison qu'il fut étranglé, sans autre forme de procès, gagnant ainsi la couronne du martyre pour l'amour du Christ. Il avait 46 ans.

Jean-Paul II l'a canonisé en 1984, à Séoul, parmi 103 martyrs coréens, dont dix missionnaires français.

Leur martyre avait été reconnu pour certains par Pie XI, en 1925, et pour leurs autres compagnons, par Paul VI, en 1968.

On estime que les persécutions ont fait plus de dix mille morts dans la communauté chrétienne de Corée au XIXe siècle.