Quand l'Afrique du Nord évangélise l'Italie

Charité et annonce de l'Evangile

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 546 clics

Le martyrologe romain fait mémoire, le 12 avril, d'un saint évêque de Vérone (Italie) Zénon (+v. 371) originaire d'Afrique du Nord.

C’est en effet le saint évêque Zénon qui a conduit Vérone à la foi et au baptême par son zèle apostolique et sa prédication.

Selon les quatre vingt-dix homélies et discours qui ont été conservées, Zénon serait né en Afrique du Nord et serait devenu évêque en Italie après une solide formation classique.

Si la communauté chrétienne de Vérone était louée pour sa générosité envers les plus démunis, c’est aussi que l’évêque donnait l’exemple.

Il baptisait chaque année un grand nombre de catéchumènes et il réussissait à ramener de nombreux chrétiens ariens à la foi de toute l’Eglise. Il introduisit le baptême des adultes par immersion et le don d’une médaille spéciale aux néophytes.

Réformateur, il modifia l’habitude d’abuser de "l’agapè", un repas qui accompagnait la célébration de l’eucharistie, et il interdit l’interruption des funérailles par des lamentations bruyantes.

Son épiscopat également été marqué par son souci de la formation des prêtres et la fondation d’une communauté monastique féminine.

Vérone lui doit sa première basilique, plus tard remplacée par un édifice plus vaste conçu pour abriter ses reliques. Saint Ambroise, son contemporain, réconte la mort sereine du saint évêque.

Les 24 principales plaques de bronze de la fameuse "porte de bronze de saint Zénon" représentent une vingtaine de scènes de l'Ancien Testament, et du Nouveau Testament et quatre de la vie de saint Zénon.