Quatorze remèdes pour bâtir la société sur l´équité entre les générations

Mgr Barragan à l´Assemblée mondiale sur le Vieillissement

| 906 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 11 avril 2002 (ZENIT.org) - Les personnes âgées risquent, dans le contexte du "culte de la productivité globale", de se sentir inutiles, déplore Mgr Barragan, alors qu´elles sont au contraire porteuses de trésors d´expérience. Il propose une série de 14 remèdes pour garantir l´équité entre les générations.



Mgr Javier Lozano Barragán, président du Conseil pontifical pour la Pastorale du monde de la santé est intervenu le 8 avril à Madrid devant la IIe Assemblée mondiale sur le Vieillissement promue par les Nations Unies.

C´est pourquoi Mgr Barragan proposait comme objectif un schéma de société bâtie sur l´équité entre les générations, et ceci à travers 14 remèdes: comprendre la personne âgée dans les décisions familiales ou sociales, soigner celles qui sont frappées par des maladies mentales comme l´Alzheimer, légiférer et renforcer les législations existantes de manière à éliminer les abus dont est victime une personne âgée, protéger sa dignité et sa vie jusqu´à sa conclusion naturelle, développer les soins palliatifs, encourager la personne âgée à rester auto-suffisante le plus longtemps possible.

"Les personnes âgées, qui sont les gardiennes de la mémoire collective, ont une vision du passé comme de l´avenir (…). Leur vie devrait converger vers des rapports entre les générations, mettant à la disposition de tous le trésor de leur âge, leurs compétences et expériences", insistait Mgr Barragan.

"On constate un accroissement des personnes âgées désemparées", déplorait le prélat.

Il soulignait aussi l´engagement de l´Eglise à leurs côtés: "Aujourd´hui comme hier, elle essaie de les aider (…). Les agences et organisations catholiques comptent 13.238 centres d´assistance pour les personnes âgées de par le monde".

Les statistiques les plus récentes font état de 600 millions de personnes de plus de 60 ans sur la planète, et elles prévoient qu´en 2050 on pourrait arriver à 2 milliards.

En 2030, 71% des habitants du globe vivra dans des pays en voie de développement, d´où la perspectives d´aggravation des conditions de pauvreté et de santé pour les personnes âgées.

Il y a quelques jours, le Figaro titrait: "2050 : la planète des vieux". A l´occasion de l´Assemblée de Madrid, le quotidien français soulignait également que le phénomène du vieillissement est trop souvent présenté comme un problème des pays industrialisés. Or, on calcule au contraire que dans les années 2050 les 80% des personnes de plus de soixante ans vivront dans les pays en voie de développement. D´ici 2050, le pourcentage des plus de soixante ans passera dans la seule Chine de 10% à 30%.