Quatre-saints-couronnés: les Augustines fêtent les 450 ans de leur monastère

Message du pape François

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 793 clics

Dans un télégramme, le pape François salue les moniales Augustines du monastère des Quatre-saints-couronnés, à Rome, dans le quartier de Saint-Jean-du-Latran, à l’occasion du 450e anniversaire de la fondation, le 12 mars. 

Une communauté d’Augustines vit dans ce monastère depuis 1564, sous le pape Pie IV. Actuellement, le monastère abrite 13 moniales, 2 novices et 2 postulantes.

Le pape demande à la communauté de « persévérer dans la prière » pour soutenir son ministère pétrinien.Et de « soutenir l’oeuvre quotidienne de l’Eglise qui marche au milieu des persécutions du monde et les consolations de Dieu ».Le pape a adressé ces voeux par l’intermédiaire du cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, à l’occasion de la messe anniversaire présidée par le cardinal vicaire du pape pour Rome, Agostino Vallini. L’Osservatore Romano du 15 mars publie le télégramme du pape. 

“Dieu et fidèle, et nous voulons louer sa fidélité », explique le Prieure du monastère, Mère Maria Chiara Palmosi, dans une lettre par laquelle elle invite à partager la joie des moniales pour cette présence ininterrompue : « En participant à la vie de l’Eglise et du diocèse de Rome, nous respirons et nos palpitons au rythme de l’histoire de l’humanité, en attendant avec toutes les générations la venue du Seigneur et nous racontons, comme nous le pouvons, une parabole du Royaume des cieux : celle de la communion à la recherche de Dieu et dans la charité. Chanter le cantique de louange au Seigneur par notre vie est pour nous un don et un devoir ».

Durant la seconde guerre mondiale, le monastère a abrité et sauvé 24 personnes, notamment de familles juives, comme l’indique le « Mémorial du monastère », sur ordre du pape Pie XII : « Le Saint-Père voulait sauver ses enfants, y compris les Juifs, et il ordonna que l’on offre l’hospitalité aux persécutés dans les monastères ».

On trouve un facsimilé du mémorial et sa transcription (en italien) en cliquant ici.