"Que l´Eglise d´Europe recommence à respirer avec ses deux poumons"

Angelus du 29 juin 2001

| 183 clics

CITE DU VATICAN, 10 juillet (zenit.org) – Voici le texte de l’allocution de Jean-Paul II pour l’angelus du vendredi 29 juin 2001, en la solennité des saints Pierre et Paul, place Saint-Pierre. Le pape saisit l’occasion de son retour d’Ukraine et de la venue d’une délégation de Constantinople pour encourager une nouvelle fois la marche vers l’unité des chrétiens et en particulier en Europe. La traduction est tirée de l’édition de L’Osservatore Romano en français du 10 juillet.



Allocution de Jean-Paul II


Très chers frères et soeurs!

1. Il y a moins de deux jours que je suis revenu d´Ukraine, et, aujourd´hui, la prière de l´Angelus m´offre l´opportunité de remercier la Vierge Marie du grand don de ce voyage apostolique.

Visiter l´Ukraine, pont historique entre l´Orient et l´Occident, représentait pour moi un objectif attendu depuis longtemps et préparé dans la prière. A présent, sa réalisation représente la confirmation supplémentaire d´un dessein de la Providence: que l´Eglise d´Europe puisse recommencer à respirer avec ses deux poumons, afin que le continent tout entier connaisse une évangélisation renouvelée.

L´accueil des fidèles ukrainiens a été vraiment chaleureux et émouvant. Je remercie cordialement chacun d´entre eux.

2. Dans l´esprit oecuménique qui a caractérisé le pèlerinage en Grèce et celui qui vient de se conclure, je suis heureux d´accueillir aujourd´hui à Rome la Délégation du Patriarcat de Constantinople, qui assistera à l´Eucharistie solennelle qui aura lieu dans la soirée, à 18h30, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre. Soyez les bienvenus! La maison de Pierre vous accueille avec estime et affection.

Avec une même affection, je salue les trente-quatre Archevêques métropolitains nommés au cours de cette dernière année, qui recevront le Pallium durant la Messe.

Mon salut s´étend également aux nombreux Evêques nommés au cours de l´année et venus à Rome pour participer aux Journées d´étude organisées par la Congrégation pour les Evêques. Je souhaite de tout coeur que, de cette visite aux lieux qui conservent la mémoire des Apôtres, ils puissent tirer une lumière et un encouragement pour un meilleur exercice de leur service pastoral.

3. Nous nous adressons à présent à la Très Sainte Vierge Marie avec la prière de l´Angelus. Je prie avec une affection particulière la Vierge Marie pour tous les romains, en la fête de leurs saints Patrons: que leur foi soit forte, comme celle de Pierre, et riche d´élan apostolique, comme celle de Paul. Ce n´est qu´ainsi, chers chrétiens de Rome, que vous serez le sel et la lumière de cette Ville, qui pourra ainsi continuer à être à la hauteur de sa mission spirituelle dans le monde, également au cours de cette phase significative de son histoire.

© L´Osservatore Romano