Que le Ciel soit l’horizon de votre vie, souhaite le cardinal Bertone

Homélie de la messe célébrée à la veille de la fête de N.D. de Fatima

| 1417 clics

ROME, Dimanche 16 mai 2010 (ZENIT.org) - Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat du Saint-Siège, a invité les fidèles à fonder leur vie sur « la solidité de la Parole de Dieu » et de « l'Evangile », souhaitant que « le Ciel soit l'horizon » de leur vie.

L'homélie prononcée par le cardinal Bertone lors de la messe qu'il a célébrée à la veille de la fête de N.D. de Fatima, le 12 mai au soir au Portugal, a été publiée par L'Osservatore Romano des 14 et 15 mai. (Cf. également Zenit du 13 mai pour le texte intégral)

Dans une méditation sur le passage évangélique « Si vous ne retournez pas à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux » (Mt 18, 3), le cardinal Bertone a estimé que le « secret de la vie mystique » était de devenir « toujours plus humbles et petits, le plus petit possible ».

« Pour des personnes comme nous dévorées par l'orgueil, il n'est pas facile d'être comme des enfants », a-t-il estimé. « C'est pourquoi Jésus nous avertit aussi durement : ‘Vous n'entrerez pas...' ! Il ne nous laisse pas d'alternative ».

Le haut prélat a alors exhorté le Portugal à ne pas se résoudre « à des manières de penser et de vivre qui n'ont pas d'avenir parce qu'elles ne reposent pas sur la solidité de la Parole de Dieu, de l'Evangile ».

Alors que « la ‘sagesse' du monde exalte le succès personnel et le cherche à tous prix », il a rappelé qu'il n'y a que celui qui aime son frère qui « possède la vie éternelle ». « Passer d'une vie que l'on possède à une vie que l'on donne est un grand défi qui révèle qui nous sommes et ce que nous voulons être », a-t-il ajouté.

« Parfois, nous nous lamentons à cause de la présence marginale du christianisme dans la société actuelle, de la difficulté à transmettre la foi aux jeunes, de la diminution des vocations sacerdotales et religieuses... et l'on pourrait lister d'autres motifs de préoccupation ». En effet, « nous nous sentons souvent perdants face au monde ». « Mais l'aventure de l'espérance nous mène plus loin », a-t-il observé.

« Faites en sorte que le Ciel soit toujours l'horizon de votre vie ! », a enfin lancé le cardinal Bertone. « On vous a dit que le Ciel pouvait attendre mais on vous a trompé... Fatima nous rappelle que le Ciel ne peut attendre ! ». « C'est pourquoi nous demandons avec une confiance filiale à la Vierge de nous apprendre à donner le Ciel à la terre : O Vierge Marie, enseigne-nous à croire, à adorer, à espérer, à aimer avec toi ! Indique-nous le chemin vers le règne de Dieu, le chemin de l'enfance spirituelle ».

Marine Soreau