Quelques activités du dicastère de la « charité du pape »

Au Burkina Faso la prochaine assemblée pour le Sahel

| 1469 clics

ROME, Mardi 13février 2007 (ZENIT.org) – La réunion du conseil d’administration de la Fondation Jean-Paul II pour le Sahel aura lieu du 19 au 25 février à Ouagadougou, au Burkina Faso.



C’est ce qu’a annoncé le secrétaire du conseil pontifical Cor Unum, Mgr Karel Kasteel, lors de la conférence de presse de présentation du message du pape pour le carême.

La fondation pour le Sahel et la fondation pour l’Amérique latine ont été voulues par Jean-Paul II et dépendent toutes deux du dicastère dit « de la charité du pape ».

La Fondation Jean-Paul II pour le Sahel a distribué en 2005, indique le site internet de ce dicastère, 2.067.339 dollars pour 180 projets dans 9 pays : Burkina Faso, Cap Vert, Tchad, Gambie, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal.

La Fondation « Populorum Progressio » au service des populations indigènes, métisses, et afro-américaine des paysans pauvres d’Amérique latine, a distribué en 2006, toujours selon la même source, 1.820.500 dollars, pour financer 215 projets, dans 20 pays.

Ce dicastère dont le budget annuel est de 7 millions d’euros soutient un bon nombre de projet, rappelait Mgr Josef Cordes, président de ce conseil pontifical : pour lesinterentions d’urgences lors de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme (1.439.000 dollars en 2005, pour 40 pays), pour des projets de promotion humaine « intégrale » (2.531.365 dollars en 2004 pour 50 pays).

Les 200 « projets du pape » de l’an 2000 se sont vu attribuer globalement 20 millions de dollars.

Mais Mgr Cordes a insisté lors de la conférence de presse sur la spécificité de l’engagement chrétien dans les œuvres de charité, qui est animé par l’Esprit du Christ, contrairement à un projet qui serait simplement humanitaire, dans « l’oubli » de Dieu, source de la charité, par définition désintéressée.