Questions des Européens sur « la dignité de la personne »

Le card. Bertone ouvre le colloque des 40 ans du CCEE

| 1937 clics

ROME, mardi 22 novembre 2011 (ZENIT.org) – Du fait de la crise, les Européens s’interrogent avec plus d’acuité sur « la dignité et la vocation spirituelle de la personne humaine », fait observer le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, qui déplore en même temps en Europe des manifestations d’un « laïcisme intolérant ».

Le Conseil des Conférences Épiscopales d’Europe (CCEE) a en effet célébré son 40e anniversaire en organisant un colloque sur « l’Europe et la Nouvelle Évangélisation » ce mardi, 22 novembre, à Rome, en présence du cardinal Roger Etchegaray, premier président du CCEE. Le président actuel est le cardinal Peter Erdö, archevêque d’Esztergom-Budapest, en Hongrie. La rencontre était organisée en collaboration avec le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

Le cardinal Bertone, secrétaire d’Etat, a inauguré les travaux, en faisant notamment observer que la précarité causée par la crise économique a aussi pour effet de rendre plus aiguës les questions des Européens sur "la dignité et la vocation spirituelle de la personne humaine", rapporte Radio Vatican.

C’est pourquoi il estime que la "Nouvelle évangélisation" que l'Eglise cherche à promouvoir "n'est pas seulement un dispositif d'urgence" mais "un moyen pour recueillir les nouveaux germes qui poussent sur une forêt ancienne". Le cardinal salésien a souligné, toujours selon la même source, que « dans l’Europe d’aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de distinguer la vérité des erreurs et des mensonges ».

Le cardinal Bertone a plaidé pour une « saine laïcité », déplorant un "laïcisme intolérant" en "conflit ouvert avec les valeurs chrétiennes traditionnelles", qui utilise "l'arme" de la "non discrimination" pour les étouffer. "Cette dictature du relativisme tend à exclure la dimension communautaire et publique de la foi et la présence de symboles religieux" et elle est en outre "en conflit ouvert avec les valeurs chrétiennes traditionnelles", a-t-il estimé, toujours selon Radio Vatican.

Pour ce qui est des thèmes de société, le cardinal secrétaire d'Etat a également ré-affirmé l'importance du " mariage entre un homme et une femme" et "la défense de la vie depuis la conception jusqu'à la mort naturelle".

ASB avec Radio Vatican