RDC : Recherche de méthodes pour l’éducation chrétienne des jeunes

L’ACEAC organise un atelier

| 1487 clics

ROME, Mardi 13 septembre 2011 (ZENIT.org) – Le Secrétariat général de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) a organisé du 7 au 8 septembre, au Centre d’accueil Caritas à Kinshasa, un atelier d’élaboration des manuels appropriés d’éducation chrétienne aux valeurs de Justice, de Paix et de Réconciliation.

Ces assises rassemblaient des participants venus du Burundi, de la République Démocratique du Congo et du Rwanda, auxquels le secrétaire général de l’ACEAC, l’abbé Melchior-Edouard Mombili a rappelé l’importance « capitale » d’une telle initiative, sachant que « les conflits et les dissensions qui affectent les pays de la sous-région des Grands Lacs africains n’épargnent pas la jeunesse catholique du terroir, nonobstant la foi en Jésus-Christ qu’ils professent ».

« En effet, a-t-il dit, plus d’une fois on a constaté que les mouvements d’action catholique présents dans les Eglises de l’ACEAC servent de pépinières d’acteurs de violence qu’on recrute pour des activités dégradantes de mépris infligées contre la dignité de la personne humaine ».

Cet atelier, a-t-il précisé, se veut donc « une réponse à l’appel des évêques de l’ACEAC dans l’accompagnement de l’éducation chrétienne des jeunes à travers une catéchèse spéciale qui intègre les valeurs de justice, de paix et de réconciliation dans les différents charismes des mouvements apostoliques qui animent la pastorale des jeunes dans la sous-région ».

Chaque évêque étant invité à inscrire en priorité les questions de réconciliation, de justice et de paix dans le programme de son diocèse, les participants à cet atelier ont eu pour mission de concevoir des méthodes et des stratégies susceptibles d’intensifier les activitésd’encadrement et de sensibilisation des jeunes aux valeurs de justice, de paix et de réconciliation. Les participants avaient pour tâche de définir la méthodologie d’élaboration des manuels de catéchèse axée sur ces valeurs et définir des stratégies de vulgarisation de ces modules. 

Pour plus de détails : http://dia-afrique.org/

Isabelle Cousturié