Réfugiés : les habitants de Lampédouse ont "tout donné"

Mgr Montenegro évoque la prochaine visite du pape

Rome, (Zenit.org) Constance Roques, Anne Kurian | 920 clics

Le pape François n’ira pas seulement rencontrer les réfugiés sur l’île de Lampédouse, le 8 juillet prochain : il visitera aussi la population de l’île, qui a « tout donné » pour aider les migrants, sans hésiter à « vider ses placards, procurer des douches, des repas, des biens, des vêtements ».

Située à moins de 115 kms de la côte tunisienne, l’île de Lampédouse, au sud de la Sicile, a reçu des dizaines de milliers d’immigrants depuis le début du Printemps arabe, il y a deux ans. Le pape François a choisi de leur consacrer son premier voyage hors de Rome depuis son élection - mis à part sa rencontre avec Benoît XVI le 23 mars à Castelgandolfo.

Ils ont tout donné

Pour Mgr Francesco Montenegro, archevêque de l’archidiocèse d’Agrigente en Sicile, Lampédouse est « un pont vers le continent africain ». Lors de sa récente visite « ad limina » à Rome, il avait invité le pape François à se rendre sur l’île : « J’ai vu que le pape accordait beaucoup d’attention aux nouvelles que je lui donnais et je lui ai dit que ce serait une bonne chose s’il voulait venir », confie-t-il au micro de Radio Vatican.

Le pape ne vient pas seulement rencontrer les réfugiés, précise l’archevêque, mais aussi l’ensemble de la population de l’île, qui a « tout donné » pour aider les migrants : les habitants de Lampédouse, « ont vidé leurs placards, procuré des douches, des repas, des biens, des vêtements », aux réfugiés débarqués sur des bateaux de fortune au péril de leur vie.

Des hommes qui veulent vivre

Nombreux parmi eux ne parviennent jamais à destination : « Le nombre de morts ne semble intéresser personne parce qu’ils ont la peau noire. Il y a tellement d’indifférence », déplore Mgr Montenegro, pour qui il faut « avoir le courage » d’arrêter de dire que  « l’immigration n’est pas une "urgence" ».

« Aujourd’hui, ils vont arriver par dizaines, par centaines ou par milliers ; mais le problème n’est pas qu’ils arrivent par milliers. Le problème est le même s’il n’en arrive que dix, parce que ce sont dix hommes qui veulent vivre ».

Le pape désire que le voyage reste discret, que ce soit « une visite privée, sans rien de sensationnel ». Il veut venir « avec la simplicité d’un évêque qui veille sur son peuple et qui veille sur lui avec les yeux du cœur ». Pour l'archevêque, « c’est une belle leçon ».

Programme du pape François

Le pape François arrivera sur l’île aux environs de 9 heures. Il sera accueilli par Mgr Francesco Montenegro, et par le maire de Lampédouse, Giuseppina Nicolini.

Il rejoindra ensuite Cala Pisana, d’où il embarquera pour rejoindre par la mer le port de Lampédouse. Les pêcheurs locaux l’accompagneront dans leurs barques. Au large, le pape François lancera en mer une couronne de fleurs en souvenir de toutes les personnes qui y ont perdu la vie.

Puis il entrera dans le port et saluera un groupe d’immigrés qui l’auront attendu sur le quai. A 10 heures, le pape célèbrera la messe sur le terrain de sport « Arena ».

Après la célébration, il visitera brièvement la paroisse de Saint Gerland avant de se rendre à l’aéroport. Le retour du pape est prévu pour 13h45 à l’aéroport de Rome-Ciampino.