Réfugiés : les responsables religieux ont un rôle clé

Déclaration commune présentée aux Nations Unies

Rome, (Zenit.org) | 574 clics

« Les responsables religieux et les organisations confessionnelles ont un rôle clé à jouer en faisant en sorte que ces réfugiés soient traités avec dignité et compassion », souligne le cardinal Maradiaga.

Le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga, président de Caritas Internationalis, fait écho, au micro de Radio Vatican, à la visite du pape François sur l’île italienne de Lampédouse, destination de dizaines de milliers de migrants d’Afrique et du Moyen-Orient, le 8 juillet 2013.

« La visite du pape à Lampédouse, estime-t-il, nous a rappelé la détresse de millions de réfugiés à travers le monde ».

Pour le cardinal, « les responsables religieux et les organisations confessionnelles ont un rôle clé à jouer en faisant en sorte que ces réfugiés soient traités avec dignité et compassion ». Et les croyants doivent « accueillir tous les réfugiés comme [leurs] frères et sœurs ».

Le cardinal Maradiaga et d’autres représentants de religieux – parmi lesquelles le Bureau de l’archevêque de Canterbury, le Service jésuite des réfugiés, le Centre pour les études sur l’hindouisme d’Oxford, la Faculté de théologie catholique romaine de l’Université de Vienne, le Conseil mondial des Églises, l’Alliance mondiale évangélique et Vision du monde (World Vision International) – ont présenté une déclaration à l’agence des réfugiés des Nations Unies (UNHCR), pour une meilleure protection des réfugiés.

La déclaration solennelle « Accueillir l’étranger. Affirmations des chefs religieux », rédigée à la première personne, établit les conditions d’un environnement accueillant pour les réfugiés et les personnes déplacées ou apatrides.

Le texte s’inspire de principes et de valeurs d’accueil partagés par les religions. Il sera lancée officiellement en novembre prochain, au Centre international du roi Abdullah pour le dialogue interreligieux et interculturel de Vienne, lors d’une conférence organisée par Religions for peace et rassemblant plus de 400 responsables religieux du monde entier.

La déclaration est disponible en anglais, arable, espagnol, français, hébreu et russe sur le lien suivant : http://www.unhcr.org/51b6de419.html

Traduction d’Hélène Ginabat