Regina Caeli : 200 000 personnes présentes pour soutenir Benoît XVI

Le pape invite à combattre le péché qui souille les membres de l’Eglise

| 1872 clics

ROME, Dimanche 16 mai 2010 (ZENIT.org) - « Merci pour votre présence et votre confiance, merci ! », a lancé Benoît XVI face à la foule immense réunie ce dimanche place Saint-Pierre pour le Regina Caeli.

200 000 personnes, selon Radio Vatican, ont répondu à l'appel de l'Eglise italienne et de la Consultation nationale des Associations de laïcs (Consulta Nazionale delle Aggregazioni Laicali, CNAL) à venir soutenir Benoît XVI et les prêtres après les affaires de pédophilie qui ont touché l'Eglise.

Dans son message en italien après la prière du Regina Caeli, le pape s'est particulièrement adressé « aux fidèles laïcs venus de toute l'Italie et au cardinal Angelo Bagnasco qui les accompagne comme président de la Conférence épiscopale » afin de les remercier de leur « présence importante et chaleureuse ».

Benoît XVI a exprimé sa « vive reconnaissance » pour cette « manifestation de foi et de solidarité belle et spontanée » à laquelle participait aussi un groupe de parlementaires et d'administrateurs locaux.

« Il est beau de voir cette foule place Saint-Pierre comme il a été émouvant pour moi de voir la foule immense qui, à Fatima, a prié à l'école de Marie pour la conversion des cœurs. Je renouvelle aujourd'hui cet appel, conforté par votre présence si nombreuse ! », a affirmé le pape.

Combattre le péché qui souille l'Eglise

Dans son intervention, le pape a invité les fidèles à prier pour qu'avec les prêtres, ils puissent « toujours mieux servir l'Eglise, le Peuple de Dieu et tous ceux qui s'adressent à nous avec confiance ».

« L'ennemi véritable à craindre et à combattre est le péché, le mal spirituel qui parfois, malheureusement, souille aussi les membres de l'Eglise », a ajouté Benoît XVI. « Nous devons craindre le péché et pour cela, être profondément enracinés en Dieu, solidaires dans le bien, dans l'amour, dans le service ».

Le pape a enfin invité l'Eglise, les prêtres et les fidèles à s'engager pour « le bien spirituel et matériel des personnes dans le monde entier ». « Poursuivons ensemble ce chemin avec confiance et que les épreuves que le Seigneur permet nous poussent à plus de radicalité et de cohérence », a-t-il conclu.

Marine Soreau