Regina caeli du dimanche 13 avril : Journée de prière pour les vocations

Texte intégral

| 1894 clics

ROME, Dimanche 13 avril 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de la méditation que le pape Benoît XVI a prononcée à l'occasion de la prière du Regina caeli, ce dimanche, en présence des pèlerins réunis place Saint-Pierre.

AVANT LE REGINA CAELI

Chers frères et sœurs,

En ce quatrième dimanche de Pâques, alors que la liturgie nous présente Jésus comme Bon Pasteur, nous célébrons la Journée mondiale de prière pour les vocations. Sur chaque continent, les communautés ecclésiales invoquent, d'une seule voix, du Seigneur, de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, à la vie consacrée et missionnaire et au mariage chrétien, et méditent sur le thème : « Les vocations au service de l'Eglise-mission ». Cette année, la Journée mondiale de prière pour les vocations s'insère dans la perspective de l'Année de saint Paul qui s'ouvrira le 28 juin prochain pour célébrer le bimillénaire de la naissance de l'apôtre Paul, le missionnaire par excellence.

Dans l'expérience de l'apôtre des Nations, que le Seigneur appela pour être « ministre de l'Evangile », vocation et mission sont inséparables. Il représente par conséquent un modèle pour tout chrétien, de manière particulière pour les missionnaires ad vitam, c'est-à-dire pour les hommes et les femmes qui se consacrent entièrement à annoncer le Christ à ceux qui ne le connaissent pas encore : une vocation qui conserve aujourd'hui toute sa validité. Ce sont les prêtres qui, en premier lieu, accomplissent ce service missionnaire, en dispensant la parole de Dieu et les sacrements, en manifestant, par leur charité pastorale à tous, surtout aux malades, aux plus petits et aux pauvres, la présence de Jésus Christ, qui guérit. Rendons grâce à Dieu pour ces frères qui se donnent sans réserve dans le ministère pastoral, en scellant parfois leur fidélité au Christ par le sacrifice de leur vie, comme les deux religieux tués hier en Guinée et au Kenya. Nous avons pour eux une admiration reconnaissante et prions pour eux. Prions également pour que la multitude de ceux qui décident de vivre l'Evangile de manière radicale à travers les vœux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance, soit toujours plus grande. Ce sont des hommes et des femmes qui ont un rôle primordial dans l'évangélisation. Parmi eux, certains se consacrent à la contemplation et à la prière, d'autres à une action éducative et caritative multiforme, mais tous sont unis autour d'un même objectif : celui de témoigner de la primauté de Dieu sur tout, et de répandre son royaume dans tous les domaines de la société. Nombre d'entre eux, écrivait le serviteur de Dieu Paul VI, sont « entreprenants, et leur apostolat est marqué souvent par une originalité, un génie qui forcent l'admiration. Ils sont généreux : on les trouve souvent aux avant-postes de la mission, et ils prennent les plus grands risques pour leur santé et leur propre vie » (Exhortation ap. Evangelii nuntiandi, 69). Il ne faut pas oublier, enfin, que la vocation au mariage chrétien est aussi une vocation missionnaire : en effet, les époux sont appelés à vivre l'Evangile dans leur famille, dans leur milieu de travail, dans leur communauté paroissiale et civile. Par ailleurs, dans certains cas ils offrent leur précieuse collaboration dans la mission ad gentes.

Chers frères et soeurs, invoquons la protection maternelle de Marie sur les multiples vocations qui existent dans l'Eglise, afin qu'elles se développent avec une forte empreinte missionnaire. Je vous confie également, Mère de l'Eglise et Reine de la Paix, l'expérience missionnaire spéciale que je vivrai dans les prochains jours avec le voyage apostolique aux Etats-Unis et la visite à l'ONU, et je vous demande à tous de m'accompagner par votre prière.

APRES LE REGINA CAELI

Le pape a salué les pèlerins en différentes langues. Voici ce qu'il a dit en français :

Je vous salue, chers pèlerins de langue française présents à la prière mariale du Regina caeli, en particulier vous, les jeunes de Rouen, de Pont-Saint-Esprit et de Villeneuve lès Avignon. Puissiez-vous contempler le Christ qui, dans l'Évangile du jour, se présente comme le Bon Pasteur. Il vous invite à passer par Lui et à être ses amis pour accéder au bonheur véritable. N'ayez pas peur de l'écouter et de le suivre tout au long de votre vie. Vous ne serez pas déçus. Soyez aussi des apôtres de vos camarades, car Dieu est un Père miséricordieux qui veut communiquer son amour à tous les hommes. Avec ma Bénédiction apostolique. Bon temps pascal.

En anglais :

Je salue tous les pèlerins et les visiteurs anglophones présents ici aujourd'hui. Mardi, je pars pour ma visite à l'Organisation des Nations Unies et aux Etats-Unis. Mon intention est de partager la parole de vie de notre Seigneur avec les différents groupes que je rencontrerai. Notre espérance est dans le Christ ! Le Christ est le fondement de notre espérance de paix, de justice, et de liberté, la liberté qui naît de la loi de Dieu qui s'accomplit dans son commandement de s'aimer les uns les autres. Chers frères et sœurs, je vous demande à tous de prier pour le succès de ma visite, afin que ce soit un temps de renouveau spirituel pour tous les Américains. J'invoque sur chacun de vous présent la bénédiction de Jésus le Bon Pasteur afin qu'il vous protège et vous guide.

[© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana - Traduction réalisée par Zenit]