Relations diplomatiques entre le Saint-Siège et le Soudan du Sud

Deux ans après l'indépendance de l'Etat africain

Rome, (Zenit.org) Constance Roques | 1390 clics

Deux ans après sa Déclaration d’Indépendance, la République du Soudan du Sud établit des relations diplomatiques complètes avec le Saint-Siège, au niveau d'ambassade et de nonciature.

C’est ce qu’annonce un communiqué de presse du Saint-Siège qui souligne que les deux Etats, désireux de promouvoir des « relations d’amitié réciproque », ont pris la décision d’un « commun accord ».

Les Etats qui entretiennent des relations diplomatiques avec le Saint-Siège sont donc désormais au nombre de 180.

L’indépendance du Soudan du sud a été proclamée le 9 juillet 2011, six ans après les accords de paix de 2005, qui ont mis fin à quarante années de guerre civile avec le nord du pays, en majorité arabe et musulman.

La République du Soudan du Sud couvre un territoire deux fois plus grand que l’Italie, avec une population d’environ 8 millions d’habitants dont 60% sont chrétiens et les autres 40% se rattachent à des religions animistes ou traditionnelles.

Radio Vatican souligne à cette occasion la situation précaire des chrétiens: "Pour les chrétiens la situation reste explosive d’autant que la scission s’est faite aussi sur une base religieuse : les musulmans au Nord, chrétiens et animistes au Sud. La plupart des catholiques ont été expulsés par le régime de Khartoum vers le Sud. Il ne reste plus qu’une poignée de chrétiens au Nord. Le séminaire de Khartoum a également été transféré à Juba, la capitale du Sud".

"La violence continue à faire des morts et des blessés, déplore la même source, et à provoquer de nouveaux déplacements de civils. Le CICR a récemment indiqué s’être engagé dans la distribution des secours à des milliers de personnes et pour faciliter l’accès des déplacés à l’eau potable".