Reliques de Thérèse de l’Enfant Jésus au Palais de la Propaganda Fide

Pour le début du mois de la mission

| 1045 clics

ROME, Mercredi 4 octobre 2006 (ZENIT.org) – Au début du mois d’octobre, le mois des missions, qui culmine avec la Journée missionnaire mondiale, les reliques de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, patronne des missions, ont été accueillies dans la chapelle du palais de la Propagation de la Foi, à Rome, rapporte l’agence Fides, organe de ce dicastère.



Le cardinal préfet, Ivan Dias, a présidé la célébration eucharistique à laquelle a participé tout le personnel de la congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et des secrétariats internationaux des Œuvres pontificales missionnaires. Avec le cardinal Dias ont concélébré Mgr Henryk Hoser, secrétaire adjoint de la congrégation et président des POM, le sous-secrétaire le P. Massimo Cenci, et les prêtres qui travaillent à la congrégation et aux Œuvres missionnaires Pontificales.

Dans son homélie le cardinal Dias a rappelé, toujours selon la même source, le voyage de la jeune Thérèse Martin à Rome, où, montrant beaucoup de courage et de décision, elle demanda directement au pape Léon XIII, lors d’une audience pontificale, la permission de pouvoir entrer au couvent bien qu’elle eût seulement 15 ans.

L’élément caractéristique qui a marqué toute la vie brève de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus est l’amour : amour envers Dieu mais aussi amour projeté vers l’extérieur, envers son prochain, envers toute l’humanité, comme elle l’a écrit : « Ma vocation est l’amour. Dans le cœur de l’Eglise ma Mère, je serai l’amour, ainsi je serai tout ». « L’amour, la charité est l’âme de la mission » a souligné le Cardinal, rappel! ant l’expérience de Thérèse et le Message du Saint-Père Benoît XVI pour la prochaine Journée Missionnaire Mondiale.

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus a été proclamée Patronne universelle des Missions ainsi que Saint François Xavier : « ils nous rappellent les deux visages de la mission - a poursuivi le Card. Dias, la contemplation et l’action, parce qu’il faut être contemplatif dans l’action, agir sans oublier la prière et l’aspect spirituel ». Autant Sainte Thérèse que Saint François Xavier moururent jeunes, vécurent peu d’années, l’un dans le Carmel de Lisieux et l’autre dans les missions de l’Orient, cependant leur œuvre est ineffaçable. « Je suis ici - a affirmé le cardinal Dias - parce que Saint François Xavier baptisa mes ancêtres ».

Regardant ces deux exemples, le Cardinal Préfet a rappelé à tous ceux qui travaillent dans le Dicastère Missionnaire que « ce n’est pas la quantité de travail effectué qui compte, mais la qualité, l’amour avec lequel on l’exécute » et a ensuite exhorté chacun à ne pas se laisser dépasser par les aspects bureaucratiques, mais à avoir un cœur rempli d’amour, comme la petite Thérèse. Le Card. Dias a célébré la Messe pour le monde missionnaire tout entier, en particulier pour ceux qui vivent dans les territoires confiés à la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples : Evêques, prêtres locaux, missionnaires, religieux, religieuses, laïcs, et pour tous ceux qui n’ont pas encore pu entendre le message de l’Evangile, afin que l’intercession de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus fasse descendre du ciel d’abondantes grâces divines, comme « la pluie de pétales de roses » quelle a promise.