Remise des insignes du pontificat au pape François

Et serment de six cardinaux

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1994 clics

L'inauguration du pontificat comprend le rite de la remise des insignes du pontificat: l'anneau du pêcheur et le pallium, ainsi que l'hommage de 6 cardinaux.

Le pape a reçu le pallium de laine qui symbolise la brebis portée sur ses épaules par le Bon Pasteur. Il est marqué de 5 croix de soie rouge signifiant les blessures du Christ en croix. Un pan retombe dans le dos et un devant: ils se finissent par de la laine noire, qui signifie le pied de la brebis. Il a été remis au pape par le cardinal protodiacre Jean-Louis Tauran.

Le premier cardinal prêtre, Godfried Danneels, archevêque émérite de Malines-Bruxelles, a prononcé l'oraison.

Pour l'anneau, remis par le cardinal doyen Angelo Sodano, voici son histoire. Mgr Pasquale Macchi, ancien secrétaire de Paul VI, conservait le moule en cire d'un anneau fait par Enrico Manfrini pour Paul VI et où sont représentés Pierre et les clefs.

L'anneau n'avait jamais été fondu et Paul VI ne l'avait jamais utilisé parce qu'il portait l'anneau du Concile Vatican II. Mgr Macchi a laissé en héritage ce moule et d'autres objets à Mgr Ettore Malanati, son collaborateur.

Mgr Ettore Carlo Malnati - vicaire du diocèse de Trieste pour les laïcs et la culture - a fait faire un anneau en argent doré qui a été proposé au pape par le Maître des Cérémonies pontificales, parmi d'autres, par l'intermédiaire du cardinal Giovanni Battista Re. Le pape a donc choisi cet anneau.

Les cardinaux qui ont manifesté leur "obéissance" au pape au nom du collège des cardinaux sont, pour les cardinaux évêques, les cardinaux Giovanni Battista Re (préfet émérite de la Congrégation des évêques) et Tarcisio Bertone (Secrétaire d'Etat), pour les cardinaux prêtres, les cardinaux Joachim Meisner (Cologne) et Josef Tomko (préfet émérite de l'Evangélisation des peuples), et pour les cardinaux diacres, les cardinaux Renato Raffaele Martino (président émérite de Justice et Paix) et Francesco Marchisano (président émérite du Bureau du travail du Siège apostolique). Six cardinaux au lieu de douze, d'habitude.

Le pape a aussi simplifié un rite: pas d'offertoire où les laïcs participent à la procession, et il n'a pas non plus donné la communion aux fidèles, mais aux diacres et aux servants d'autel. Il semble que le pape veuille abolir des privilèges très enviés. La messe, commencée vers 9 h 45, s'est achevée vers 11 h 20.