Rencontre entre le cardinal Martino et Fidel Castro

| 948 clics

ROME, Jeudi 23 février 2006 (ZENIT.org) – Le cardinal Renato Raffaele Martino, président du conseil pontifical Justice et Paix a rencontré le président Fidel Castro la semaine passée : une rencontre qualifiée de « longue et cordiale » par un communiqué de ce dicastère.



Le cardinal Martino est en effet en voyage dans les Caraïbes pour diffuser la connaissance du « Compendium de l’enseignement social de l’Eglise ». Mercredi 22 et ce jeudi 23, le cardinal Martino a conclu son voyage à San Juan de Porto Rico et il doit être de retour à Rome samedi prochain, 25 février.

La première étape du voyage – trois jours à Cuba – s’est en effet conclue samedi dernier avec, indique le communiqué « une rencontre cordiale entre le cardinal et le président Cubain Fidel Castro, qui a eu une grande place à la télévision du pays et dans la presse d’Amérique centrale ».

La même source indique que la rencontre a duré deux heures, et a permis d’aborder la question des relations entre religion et société, les principales questions de la politique internationale et nationale sur l’éducation, la santé, la liberté religieuse, des initiatives culturelles, et sanitaires de l’Eglise à Cuba.

« Comme l’a affirmé le cardinal Ortega y Alamino, président des évêques cubains, lors de la rencontre, Fidel Castro a eu des paroles très amicales envers le pape Benoît XVI, précise le communiqué, et il a fait allusion à une possible invitation pour que le pontife vienne visiter Cuba ».

Pour sa part, le cardinal Martino s’est dit très « satisfait de l’entretien », et il a ajouté que le président cubain lui a en particulier parlé de l’engagement de son pays dans le domaine de la santé, grâce à la contribution précieuse « des religieux et des religieuses catholiques ».

L’entretien a également porté sur la question de la paix dans le monde, et du respect des droits de l’homme, souligne le communiqué.

Le cardinal Martino a offert à Fidel Castro un exemplaire en espagnol du « Compendium de l’enseignement social de l’Eglise » et deux œuvres de l’artiste hongrois Jean Hajnal, l’une illustrant l’encyclique du bienheureux Jean XXIII « Pacem in Terris » et l’autre cette phrase de saint Augustin : « Il y a plus de gloire à tuer les guerres par la parole que des hommes par les armes, et conquérir la paix par la paix plutôt que par la guerre ».

Le cardinal Martino a ensuite présenté le « Compendium » à Saint-Domingue, soulignant l’idée fondamentale : « la promotion d’une culture de la solidarité pour instaurer un ordre économique où ne domine pas seulement le critère du profit, mais aussi et surtout la recherche du bien commun national et international et la juste distribution des richesses et la promotion intégrale des individus et des peuples ».

Le cardinal Martino a également présenté le compendium à l’université catholique de Porto Rico, ainsi qu’à une assemblée de prêtres, de religieux et de laïcs, puis de professeurs, d’étudiants, et d’administrateurs de l’athénée, et enfin à des personnalités du monde politique, des entreprises et du monde professionnel.