Rencontre entre le Chemin Néo-catéchuménal et le patriarcat de Moscou

| 1977 clics

ROME, Vendredi 27 octobre 2006 (ZENIT.org) – Nous reprenons ci-dessous le communiqué publié par le Chemin Néo-catéchuménal sur la rencontre qui a eu lieu le 19 octobre dernier entre le métropolite de Smolensk et Kaliningrad, Kirill, président du Département des Relations extérieures du Patriarcat de Moscou, et le Chemin Néo-catéchuménal.


* * *


Le 19 octobre dernier s’est déroulée une rencontre entre le métropolite de Smolensk et Kaliningrad, Kirill, président du Département des Relations extérieures du Patriarcat de Moscou et les initiateurs du Chemin Néo-catéchuménal, Kiko Argüello et Carmen Hernández, accompagnés par le père Mario Pezzi.

Kiko Argüello a expliqué au Métropolite l’origine du Chemin Néo-catéchuménal et son développement depuis la redécouverte, par le Concile Vatican II, de l’initiation chrétienne et du catéchuménat pour adultes.

Kiko a ajouté qu’il n’existe aucune prétention à pratiquer le prosélytisme envers les fidèles orthodoxes mais qu’il s’agit d’offrir cet itinéraire de formation dans la foi comme service au sein de l’Eglise orthodoxe russe.

Le métropolite Kirill a pour sa part « indiqué la nécessité d’un ultérieur approfondissement des traditions spirituelles respectives, pour voir si les idées des mouvements religieux modernes correspondent à la tradition théologique de l’Eglise orthodoxe ».

Le métropolite Kirill a chargé le révérend Igor Vyzhanov, secrétaire pour les relations interreligieuses du Patriarcat de Moscou de poursuivre le dialogue afin d’approfondir ce thème.

Si cette première étape a un déroulement positif, l’on examinera la possibilité de procéder aux adaptations nécessaires, dans le cadre du dialogue œcuménique si cher à Jean-Paul II et à Benoît XVI.

« La rencontre avec le métropolite Kirill fut très cordiale et positive », a affirmé Kiko Argüello. « Nous sommes tombés d’accord sur le fait d’entreprendre des relations qui – nous espérons en la Providence de Dieu – soient bénéfiques pour la grande tâche de la Nouvelle Evangélisation également dans l’Eglise orthodoxe ».

Kiko a ajouté : « Nous déplorons que des malentendus aient pu naître sur la base des nouvelles publiées sur la rencontre ; nous sommes pleinement d’accord avec le communiqué du Patriarcat de Moscou qui affirme que nous ne sommes parvenus à aucun accord final. Nous avons eu une rencontre très positive et nous nous sommes mis d’accord avec le Patriarcat pour poursuivre le dialogue d’approfondissement ».

Le président du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, le cardinal Walter Kasper, a été informé au préalable, de cette rencontre, par les responsables du Chemin Néo-catéchuménal.