Rencontre pour la paix à Sarajevo, « Jérusalem d'Europe »

Un paradigme de la coexistence entre les peuples

| 1082 clics

ROME, jeudi 16 février 2012 (ZENIT.org) –  La rencontre mondiale pour la paix « Hommes et religions » aura lieu à Sarajevo, du 9 au 11 septembre prochain, sur le thème : «  Sarajevo, la Jérusalem d’Europe ».

L’événement, organisé par la Communauté de Sant’ Egidio et l’archidiocèse de Sarajevo, vingt ans après la tragédie du siège de la ville, a été présenté sur place, mardi matin, 14 février, en présence de l’archevêque, le cardinal Vinko Puljić, et du président de la Communauté de Sant’Egidio, Marco Impagliazzo.

« Sarajevo,  ville symbole et martyre d’une guerre fratricide qui a provoqué il y a vingt ans la mort de onze mille personnes, dont de très nombreux enfants, se présente aujourd’hui pour l’Europe comme un paradigme de la coexistence entre les peuples », a déclaré le cardinal Puljic.

Le cardinal dit espérer que cette rencontre favorise « un climat positif pour l’avenir du pays». Il a en effet évoqué la difficile situation du pays, notamment en raison du taux de chômage (40%), qui oblige les jeunes à partir.

Il a aussi décrit le statut minoritaire des catholiques qui ne représentent que 8% de la population de Sarajevo, en majorité musulmane. Or, avant la guerre, ils étaient 820.000 en Bosnie-Herzégovine, contre 440.000 aujourd’hui (cf. Zenit du 25 janvier 2012). 

Le président de Sant’ Egidio a précisé que la rencontre a reçu l’accord du patriarcat orthodoxe serbe de Belgrade et qu’elle accueillera des responsables des grandes religions, des représentants gouvernementaux, et des Gitans de Bosnie.

 « Il  y a vingt ans, les religions étaient considérées comme des éléments de division et de haine, a-t-il rappelé.  Nous voulons aujourd’hui dire que les religions sont au contraire des éléments d’unité et de cohabitation ». Il a conclu: « L’Europe ne peut et ne doit pas oublier cette terre ».

LesRencontres Internationales « Hommes et Religions » sont nées au milieu des années 80, à l’initiative de Sant’ Egidio, dans le sillage de la journée mondiale de prière d’Assise, convoquée par le pape Jean-Paul II le 27 octobre 1986.

Cette communauté souhaite ainsi « soutenir un pèlerinage de la paix qui fait étape, d’année en année, dans une ville différente d’Europe et du pourtour méditerranéen », grâce à son réseau d’amitié entre différentes religions et cultures, à travers plus de 60 pays.

Isabelle Cousturié