Renoncer à la haine et au mensonge et au commerce illégal des armes

Parole du pape François avant et après l'angélus

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 928 clics

Le pape François demande aux Nations de renoncer à la "haine fratricide", au "mensonge" et au "commerce illégal des armes". Il invite à continuer à prier pour la paix et confie cette intention à la Vierge Marie. Il cite la Syrie, le Liban, l'Irak, Israël et la Palestine, et l'Egypte.

Le pape a en effet prié l'angélus dominical à midi place Saint-Pierre en présence de dizaines de milliers de visiteurs.

Il remercie spécialement les personnes qui se sont unies à la journée de prière et de jeûne pour la paix, hier 7 septembre, y compris par l'offrande de leurs souffrances à cette intention.

Il souligne le vrai combat de l'humanité sur la terre: "Il y a une guerre plus profonde que nous devons combattre, tous ! C’est la décision forte et courageuse de renoncer au mal et à ses séductions et de choisir le bien, prêts à payer de notre personne : c’est cela de suivre le Christ, prendre sa croix !"

Il précise les implications de cet engagement: "Cela comporte, entre autres, de dire non à la haine fratricide et aux mensonges dont elle se sert, à la violence sous toutes ses formes, à la prolifération des armes et à leur commerce illégal. Voilà les ennemis à combattre ensemble et avec cohérence, en ne suivant pas d’autres intérêts que ceux de la paix et du bien commun."

Après l'angélus, le pape a cité différents pays: "L’engagement continue : avançons, avec la prière et les œuvres de paix ! Je vous invite à continuer à prier pour que cesse immédiatement la violence et la dévastation en Syrie et que l’on travaille avec un engagement renouvelé pour une solution juste au conflit fratricide. Prions aussi pour les autres pays du Moyen Orient, en particulier pour le Liban, afin qu’il trouve la stabilité désirée et qu’il continue à être un modèle de coexistence ; pour l’Irak, afin que la violence sectaire laisse la place à la réconciliation ; et pour le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, afin qu’il progresse avec décision et courage. Et prions pour l’Egypte, afin que tous les Egyptiens, musulmans et chrétiens, s’engagent à construire ensemble la société pour le bien de toute la population."

Il rappelle que la construction de la paix requiert "patience et persévérance".