Renonciation de Benoît XVI: "un Amen devant Dieu"

Par Mgr Savio Hon Tai Fai

Rome, (Zenit.org) | 1072 clics

Pour Mgr Savio Hon Tai Fai, la renonciation de Benoît XVI "peut se résumer en un Amen devant Dieu".

Mgr Savio Hon Tai Fai, secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, confie à l'agence vaticane Fides ses sentiments après l’annonce de la renonciation de Benoît XVI a son pontificat, hier, 11 février 2013.

"Pour moi, cette nouvelle a été un coup de tonnerre, elle m’a laissé sans voix. Mes sentiments sont nombreux, variés et se mélangent dans un état d’esprit mélancolique. D’une part, je sens donc mon cœur lourd mais de l’autre j’estime le pape du fond du cœur. Il a toujours été mon bien-aimé Pasteur, père et maître", déclare Mgr Hon Tai Fai.

Si Mgr Hon Tai Fai est "profondément attristé" de ce départ annoncé "à l'improviste", il sait cependant, qu'il s’agit "d’une décision qu’il a prise après une évaluation attentive et une intense prière. Je ne peux faire autrement que de lui offrir ma compréhension".

Un Amen devant Dieu

"Mais il n’a pas vraiment renoncé à son service au sein de l’Eglise. Il veut même dédier sa vie à la prière, se faisant un bon instrument entre les mains de Dieu. Il a tout fait pour le bien de l’Eglise", ajoute le secrétaire du dicastère missionnaire, pour qui cette renonciation "peut se résumer en un Amen devant Dieu".

"Le corps, à cause de l’âge, est fragile mais l’âme est forte. L’humilité du Pape a conquis mon cœur une fois encore !".

En outre, fait observer Mgr Hon Tai Fai, "le temps passe presque sans que nous nous en apercevions. Chacun a son moment et le pape aussi sent que ses forces « en raison de l’avancement de [son] âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère »".

La prière du dicastère

Selon Mgr Hon Tai Fai, les membres du dicastère missionnaire "éprouvent eux aussi presque les mêmes sentiments et le même attachement à Sa personne".

Le préfet, le cardinal Fernando Filoni, se trouve actuellement, comme envoyé spécial du Pape, en visite pastorale en Inde. "Même s’il est loin, il encourage l’Eglise locale à prier pour le Saint-Père" : c'est la certitude du secrétaire.

"Nous, de la Congrégation, avons offert notre brève prière pour le Souverain Pontife en communion avec notre préfet, au cours de l’angélus de ce jour. Et demain matin, durant la Messe des Cendres, tous nos collègues se réuniront en prière, demeurant fermes dans l’affection, dans notre fidélité et solidarité, comme toujours", conclut-il.