Renouvellement de la pastorale à Saint-Paul: Nomination d’un archiprêtre

Motu Proprio de Benoît XVI

| 652 clics

ROME, Mardi 31 mai 2005 (ZENIT.org) - Mgr Andrea Cordero Lanza di Montezemolo a été nommé par le pape Benoît XVI archiprêtre de la basilique patriarcale de Saint-Paul-hors-les-murs. Le pape a publié en même temps un « motu proprio » pour le renouveau du culte en cette basilique qui abrite le tombeau de l’apôtre Paul.



Rappelons que le pape s’est rendu en cette basilique le lundi 25 avril, au lendemain même de l’inauguration de son pontificat.

Le titre du motu proprio est: « l’antique et vénérable basilique » et il traite des nouvelles normes concernant le renouveau du culte dans cette basilique.

Le pape écrit: « Que l’apôtre des nations éclaire et protège ceux qui servent dans la basilique qui lui est dédiée et accorde aide et réconfort à tous les fidèles et aux pèlerins qui invoquent sa protection sur leur chemin de sanctification et sur l’engagement de l’Eglise pour la diffusion de l’Evangile dans le monde contemporain ».

Le pape insiste sur le fait que la basilique Saint-Paul « a toujours eu, avec les trois autres basiliques majeures, but de nombreux pèlerinages, une importance particulière dans l’histoire du christianisme, en particulier à l’occasion des années saintes ».

Benoît XVI ne manque pas de souligner l’existence, depuis des siècles, auprès de la basilique de la prestigieuse abbaye bénédictine.

Selon les Accords du Latran de 1929, toute la zone jouit d’un statut juridique spécifique selon les normes du droit international.

Le pape explique la raison de ce motu proprio: il vise à clarifier ou définir les principaux aspects de la gestion pastorale et administrative du complexe de Saint-Paul-hors-les-Murs dont le pape confirme le statut d’organisme canonique « avec personnalité juridique ». Et il donne à cette basilique comme aux trois autres basiliques majeures de Rome un archiprêtre.

Il souligne aussi la volonté du Saint-Siège de continuer à promouvoir – dans la basilique ou l’abbaye - des événements oecuméniques. Il reviendra donc aux moines, explique le pape, « d’organiser, coordonner, et développer de tels programmes, y compris avec l’aide de confrères bénédictins d’autres abbayes, et en accord avec le conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens », dont le pape a reçu ce soir le président, le cardinal Walter Kasper.

La juridiction « ordinaire et immédiate » sera exercée par l’archiprêtre, et il aura un vicaire pour la pastorale en la personne de l’abbé de l’abbaye bénédictine Saint-Paul et un délégué pour l’administration.

Il devra en outre veiller sur tout le complexe extraterritorial en coordonnant les différentes administrations qui y exercent leurs activités selon leurs propres finalités, sauf ce qui dépend de la compétence exclusive de l’abbé à l’intérieur de l’abbaye.

Pour sa part, l’abbé du monastère, une fois élu canoniquement, doit recevoir confirmation du pape et il jouit des droits et des prérogatives propres au supérieur d’une communauté bénédictine.

L’Abbaye, précise le pape, a reçu en mars dernier l’appellation de « abbaye de Saint-Paul-hors-les-Murs », avec la suppression de son titre de « circonscription territoriale ». En conséquence, restant sauves les compétences de l’archiprêtre et celles de l’abbé, le « pouvoir » de juridiction pastorale ordinaire sur toute la zone extraterritoriale revient au cardinal vicaire de Rome. Et celui-ci l’exerce par la paroisse diocésaine territorialement compétente. Ce qui implique la suppression de l’administration pontificale de la basilique patriarcale Saint-Paul dont les fonctions sont transférées à l’archiprêtre.

Enfin, le pape souligne combien il a à coeur que soit assuré en cette basilique le ministre de la pénitence en faveur de tous les fidèles qui la fréquentent, et il confirme que « l’administration du sacrement de pénitence continue à être confié au soin attentif des pénitenciers choisis parmi les moines bénédictins et constitués selon les dispositions du prochain statut ».

Benoît XVI conclut en priant l'apôtre Paul d'éclairer tous ceux qui travaillent dans cette basilique, ainsi que tous les pèlerins qui se rendent dans ce lieu saint.