Rep. dem. du Congo : 5 actions contre la "balkanisation"

La contribution de l'Eglise pour la paix

| 1043 clics

Anne Kurian

ROME, mercredi 25 juillet 2012 (ZENIT.org) – La Conférence épiscopale de la République démocratique du Congo (CENCO) lance cinq actions pour s’opposer à la "balkanisation" du pays.

La CENCO avait déjà exprimé son refus de la "balkanisation" au terme de son assemblée plénière (cf. Zenit du 12 juillet 2012).

Le P. Léonard Santedi, secrétaire général de la CENCO, livre les cinq actions que l'Eglise entend mener pour « défendre l’intégrité du territoire » et pour « un Congo uni et prospère », dans un communiqué du 23 juillet 2012.

Ces actions ont pour dessein de provoquer une « prise de conscience » et d’« agir effectivement en faveur de cette paix »

Triduum de prière pour la paix

Un Triduum de prière « pour la paix, l’unité et l’intégrité du territoire » aura lieu dans tous les diocèses et toutes les paroisses du pays, du 31 juillet au 1er août 2012.

Concrètement, il s’agit d’une prière pour la paix « à réciter chaque jour à la fin de la célébration eucharistique et des assemblées de prière ». Chaque jour proposera également un thème et un sous-thème lié au refus de la balkanisation.

« L’Eglise croit  à la paix et elle prie pour la paix », explique le P. Santedi : « elle offre ici sa prière pour la paix en RD Congo et pour dire non à cette guerre ignoble et non à ce plan de balkanisation de cette terre, don béni de Dieu, léguée par nos aïeux ».

Marche de l’espérance

Une marche « de l’espérance et pour la paix » est organisée pour le 1er août 2012, dans tous les diocèses.

Le secrétaire de la CENCO rappelle que le 1er août est un jour férié en République démocratique du Congo : on y célèbre en effet la « fête des parents », « qui nous ont donné cette terre en héritage », précise-t-il.

Tous les congolais, catholiques ou non, sont invités à participer à la marche, qui sera scandée entre autres par la prière du chapelet et des hymnes. A midi, sera décrétée « une minute de silence » à laquelle les cloches des églises mettront fin.

Action caritative

Une action caritative est prévue dans tous les diocèses durant le Triduum et durant le mois d’août 2012 : « une quête spéciale dans toutes les paroisses et chapelles du Congo en faveur des victimes du conflit dans le Nord-Kivu et dans d’autres parties de la RD Congo ».

Cette quête, qui viendra en aide aux populations sinistrées, renforcera l’action de Caritas Congo ASBL en faveur des déplacés de guerre à l’Est du pays, souligne le P. Santedi.

Démarche de plaidoyer

Les évêques entendent également mener « une démarche de plaidoyer » pour « sensibiliser les opinions publiques et les décideurs au niveau national et international », à savoir les Nations-Unies l’Union Européenne et l’Union Africaine.

Par ce lobbying, l’Eglise congolaise souhaite dénoncer la « corrélation » entre la « présence de groupes armés » et « l’exploitation illégale des ressources naturelles dans le Kivu ». Pour elle, « la finalité de cette insécurité récurrente est sans nul doute l’instauration d’un climat propice au morcellement, à l’émiettement, à la balkanisation de notre pays ».

Visite pastorale de solidarité

Enfin, la CENCO prévoit une « visite pastorale de solidarité » dans les diocèses touchés par la guerre, au mois de septembre.

La Présidence de la CENCO avec les évêques délégués des provinces ecclésiastiques manifesteront ainsi « la solidarité ecclésiale avec les populations victimes des affres de la guerre » et en même temps « un geste de réconfort pour bâtir un avenir de réconciliation de justice et de paix dans l’espérance et la foi en Dieu Père de tous ».