Rép. dém. du Congo : Persévérer dans l’édification de la paix et de la fraternité

Message du pape lors de la visite ad limina

| 399 clics

ROME, Vendredi 27 janvier 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI encourage les catholiques de République démocratique du Congo à « persévérer, avec une ferme espérance, dans l’édification de la paix et de la fraternité ! »



Le pape a en effet reçu ce matin en audience, au terme de leur visite ad limina, les évêques de la conférence épiscopale de la République démocratique du Congo, conduits par le cardinal Frédéric Etsou-Nzabi-Bamungwabi, archevêque de Kinshasa.

Proximité spirituelle
« Au moment où les catholiques de la République démocratique du Congo, unis à toutes les personnes de bonne volonté, s’apprêtent à vivre des événements importants pour l’avenir de leur nation, je voudrais manifester ma proximité spirituelle, faisant monter vers le Seigneur une prière fervente pour qu’ils persévèrent, avec une ferme espérance, dans l’édification de la paix et de la fraternité ! », disait d’emblée Benoît XVI.

Pour la paix et la sécurité
« Ces dernières années, faisait-il observer, votre pays a vécu au rythme de conflits meurtriers qui laissent de profondes cicatrices dans la mémoire des peuples. Au cours de cette tragédie, qui a touché en particulier l’est de votre pays, vous avez eu le souci de dénoncer, par de vigoureux messages, les exactions en cours, appelant les acteurs locaux à faire preuve de responsabilité et de courage, pour que les populations vivent dans la paix et la sécurité. J’encourage la Conférence épiscopale, dans un travail concerté et audacieux, à demeurer vigilante pour accompagner les progrès en cours ».

Rempart contre les sectes
Par ailleurs, Benoît XVI soulignait que des communautés ecclésiales vivantes « constituent aussi un précieux rempart contre l\'offensive des sectes, qui exploitent la crédulité des fidèles et qui les égarent en leur proposant une fausse vision du salut et de l\'Evangile, et une morale accommodante ».

Renouveau de l\'ordre social
Demandant aux évêques de veiller à la formation des catéchistes et des laïcs, le pape ajoutait : « Puissiez-vous notamment rappeler aux fidèles laïques leur devoir premier qui est d\'assumer le renouveau de l\'ordre social », en les appelant à « exercer une influence sur le tissu social, pour transformer les mentalités et les structures de la société de telle sorte qu\'elles reflètent toujours mieux les desseins de Dieu sur la famille humaine ».

Le célibat sacerdotal
Le pape saluait l\'engagement des évêques, auxquels « il revient aussi, soulignait Benoît XVI, d\'exhorter les prêtres à l\'excellence dans la vie spirituelle et morale, en leur rappelant en particulier le lien unique qui associe le prêtre au Christ et dont le célibat sacerdotal, vécu dans la chasteté parfaite, manifeste la profondeur et le caractère vital ».

Témoins de la foi
« Puissent vos communautés, soutenues par les témoins de la foi dans votre pays, notamment la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta et le bienheureux Isidore Bakanja, être des signes prophétiques d\'une humanité renouvelée par le Christ, humanité libérée de la rancune et de la peur! », concluait Benoît XVI.