République centrafricaine : les évêques, promoteurs d'unité

« Dans l'Eglise, il n'y a pas d'étrangers », par le card. Filoni

| 904 clics

ROME, mardi 24 juillet 2012 (ZENIT.org) – Le cardinal Filoni a demandé aux évêques centrafricains d’être des promoteurs d’unité, leur rappelant que « dans l’Eglise, il n’y a pas d’étrangers », selon une dépêche de l’agence vaticane Fides du 24 juillet 2012.

Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples a rencontré les évêques de République centrafricaine à la nonciature de Bangui, hier, lundi 23 juillet, dans le cadre de sa visite pastorale dans le pays (cf. Zenit du 19 juillet 2012).

Le cardinal a invité les évêques à être proches de leurs prêtres, rapporte Fides : « N’oubliez pas que le meilleur témoignage que l’Eglise a à rendre au monde est celui de l’unité, de la fraternité et de la communion ».

« Soyez promoteurs de l’unité et de la communion entre le clergé diocésain et les religieux, entre les autochtones et les missionnaires venus d’autres pays. Dans l’Eglise, il n’y a pas d’étrangers ! », a-t-il insisté.

Selon la même source, le préfet du dicastère a également évoqué, entre autres, la nécessité du renouvellement de la pastorale des vocations, et de la formation des laïcs qui « ont vraiment besoin d’une formation chrétienne solide, imprégnée des valeurs évangéliques afin que, libérés des croyances et des attitudes contraires à la foi, ils puissent rendre compte de l’espérance qui est en eux ».

Toujours selon Fides, le cardinal a présidé, le 22 juillet, la consécration de quatre évêques : Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, Nestor-Désiré Nongo Aziabgia, évêque de Bossangoa, Dennis Abgenyadzi, évêque de Berbérati et Cyr-Nestor Yapaupa, évêque coadjuteur d’Alindao.

Le cardinal était entouré de l’ensemble des évêques du pays, et d’autres évêques provenant de France, du Cameroun, du Tchad, du Ghana ainsi que le président de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique centrale (cf. Zenit du 24 juillet 2012 pour le témoignage des évêques français).

Le Président de la République, François Bozizé, le Président de l’Assemblée nationale, Célestin Leroy Gaombalet, le Premier Ministre, Faustin Archange Touadera étaient présents, ainsi que quelques 1.500 personnes, précise l’agence vaticane.

Durant son homélie, le cardinal a estimé que « l’Église de Centrafrique resplendira de la lumière du Christ ». « Je viens vous inviter à un engagement renouvelé pour la mission: L’heure d’un nouveau départ a sonné! Une ère nouvelle doit commencer ! », a-t-il exhorté.

Par ailleurs, il a invité les nouveaux évêques à devenir « l’icône de la tendresse, de la miséricorde et de la compassion de Dieu ».