République Centrafricaine : visite pastorale du card. Filoni

Rencontre avec les formateurs de séminaires

| 1094 clics

ROME, jeudi 19 juillet 2012 (ZENIT.org) – Le cardinal Filoni appelle les formateurs de séminaires centrafricains à « l’unité » et à l’exemplarité, insistant sur la nécessité de faire parvenir els séminariste à une « maturité affective ».

Après avoir visité récemment le Congo, le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, est actuellement en République Centrafricaine depuis hier, 18 juillet 2012, jusqu’au 26 juillet.

Selon l’agence Fides, il a rencontré les formateurs du grand séminaire Saint-Marc et du séminaire propédeutique, à Bangui, capitale du pays, ce 19 juillet 2012.

Le cardinal les a invités à « l’unité » et à « la collaboration sincère », pour donner aux séminaristes un « exemple significatif et concret de la communion ecclésiale qui constitue une valeur fondamentale de la vie chrétienne et du ministère pastoral ».

Il est « nécessaire pour le formateur, non seulement de savoir transmettre la doctrine, mais aussi et surtout de savoir offrir l’exemple de vie; de servir de modèles et d’exemples pour les jeunes », a-t-il ajouté.

Dans la même veine, les séminaristes doivent être conscients que « devenir prêtre signifie être envoyé en mission, laquelle consiste avant tout à témoigner de sa foi et de sa charité ».

Le préfet du dicastère a souligné que la formation spirituelle des séminaristes doit être orientée de manière à ce qu’ils « acquièrent un profond esprit missionnaire, des vertus humaines et le sens ecclésial ».

Il appelé les formateurs à faire acquérir aux séminaristes « une maturité affective », en particulier sur le célibat, la chasteté et la grâce du sacerdoce : « Apprenez-leur que le sacerdoce exige un don total de soi : de corps, de cœur, de volonté et de toutes les capacités d’aimer Dieu ».

Pour le cardinal, les formateurs ne doivent pas cacher les difficultés aux séminaristes, afin qu’ils s’engagent « en pleine conscience et avec grande responsabilité ».

La célébration eucharistique « qui doit être le centre de toute la vie du séminaire », a également rappelé le cardinal.

D’après la même source, le cardinal sera reçu par le Chef de l’Etat, M. François Bozizé Yangouvonda, demain, 20 juillet. Dimanche 22 juillet, il présidera l’ordination de quatre évêques, nommés par Benoît XVI le 14 mai 2012 (cf. Zenit du 15 mai 2012).