République de Chine : reconnaissance des études et des diplômes

Un accord universitaire favorise aussi les étudiants de Chine populaire

| 981 clics

Hélène Ginabat

ROME, lundi 17 décembre 2012 (ZENIT.org) – Un accord entre la République de Chien et le Saint-Siège favorise aussi les étudiants de Chien continentale.

La Congrégation romaine pour l’éducation catholique et le Ministère de l’éducation de la République de Chine ont signé un accord sur la « collaboration dans le domaine de l’éducation supérieure et sur la reconnaissance des études, des titres, des diplômes et des grades ». Il entre en vigueur ce 17 décembre.

Cet accord favorisera aussi les prêtres, séminaristes et religieuses de Chine continentale qui iront étudier à l’Université catholique Fu Jen de Taipei, fait observer un communiqué du Saint-Siège.

Par cet Accord, qui compte 23 articles, et est rédigé en anglais, la République de Chine (R.O.C.) accorde au Saint-Siège « la reconnaissance des titres d’études et des grades ecclésiastiques délivrés dans le monde entier, le respect des normes canoniques quant à la structure et la gestion des universités catholiques et des facultés ecclésiastiques de théologie à Taiwan, ainsi que la possibilité de proposer les valeurs chrétiennes dans le monde académique, y compris dans des facultés autres que celles de théologie ».

Une telle reconnaissance, souligne le communiqué, « implique le respect de la législation académique canonique, la sauvegarde du profil catholique des institutions académiques et la compétence exclusive du Saint-Siège en ce qui concerne les contenus, les programmes et la nomination des responsables et des enseignants ; elle comporte  aussi l’engagement individuel, par écrit, des enseignants et du personnel administratif, à une conduite morale compatible avec la doctrine et la morale catholique ».

L’accord a été signé à Taipei, le 2 décembre 2011, par le cardinal Grocholewski, préfet de la Congrégation pour l’éducation catholique, et par M. Wu Ching-ji, ministre de l’Education de la République de Chine. Il a été approuvé à l’unanimité par l’Assemblée parlementaire (Legislative Yuan) de la R.O.C. le 20 novembre 2012.

Il s’agit d’un Accord « à caractère culturel et administratif », comme stipulé dans le cadre de la Convention régionale de l’Unesco signée à Tokyo le 26 novembre 2011 sur la reconnaissance des études, des diplômes et des grandes dans l’enseignement supérieur en Asie et dans le Pacifique, avec notamment la participation de la République de Chine populaire et du Saint-Siège.