République Dominicaine : Pour combattre la délinquance, lutter contre la pauvreté

Déclarations du nonce apostolique à Saint-Domingue

| 355 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 8 décembre 2004 (ZENIT.org) – Pour combattre la délinquance, il faut aussi lutter contre la pauvreté, ce que préconise en substance le nonce apostolique à Saint-Domingue. C’est ce qu’indique l’agence, missionnaire italienne Misna.



Une violence « criminelle » a fait 1.118 morts en République Dominicaine au cours des 9 premiers mois de cette année, a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la police, le général Manuel de Jesús Pérez, en précisant que 18 personnes avaient été tuées au cours de ce seul week-end.

Le représentant du Saint-Siège a invité les autorités nationales et les entrepreneurs à créer des emplois, pour tenter de limiter la délinquance et éviter de faire tomber les jeunes aux mains de trafiquants en tout genre, sans oublier les problèmes d'ordre publics liés à l'instabilité qui règne à la frontière dominicano-haïtienne.

Alors que le président de la République Leonel Fernández a annoncé depuis New York, où il est en visite, que la police de la métropole américaine formera bientôt les collègues dominicains, le Nonce apostolique Timothy Broglio a tenté d'analyser les causes de cette vague meurtrière en mettant l'accent sur la forte augmentation de la pauvreté.

Après avoir adopté le plan "Noël en sécurité" prévoyant la mobilisation de milliers de policiers et d'agents de sécurité privés, et activé des patrouilles à la frontière occidentale sur le tronçon Dajabón-Elías Piña, les autorités ont annoncé des changements à la direction de la police communautaire, l'organisme de prévention du crime. Des militaires y seront nommés dans les prochains jours.