République tchèque : Le card. Rigali envoyé spécial de Benoît XVI

Bicentenaire de saint Jean Népomucène Neumann

| 1237 clics

ROME, Lundi 13 juin 2011 (ZENIT.org) – A l’occasion des célébrations du bicentenaire de la naissance de saint Jean Népomucène Neumann, le pape Benoît XVI a choisi le cardinal Justin Francis Rigali, archevêque de Philadelphie (États-Unis), comme son envoyé spécial.

En effet, le saint a lui-même été archevêque de Philadelphie : tchèque, apôtre des émigrés d'Europe centrale aux États-Unis, il a été le premier Américain du Nord à avoir été canonisé, par Paul VI, en 1977.

Les célébrations auront lieu à Prachatice samedi prochain, 18 juin. Le cardinal Rigali sera accompagné de l'abbé Zdenek Mares, doyen de la cathédrale de Prachatice, et de l'abbé Vlastimil Krocil, membre du chapitre cathédral.

A la date du 5 janvier, le martyrologe romain dit  :« A Philadelphie, en Pennsylvanie, l’an 1860, saint Jean Népomucène Neumann, évêque, de la Congrégation du Très-Saint-Rédempteur, qui vint en aide aux immigrants pauvres par son action, ses conseils et sa charité, et s’appliqua à promouvoir la formation chrétienne des enfants ».

Et la liturgie dit : « Dans sa mort subite, Dieu l'a surpris, veillant à son ouvrage. Il fut par excellence le pasteur vigilant. Il veillait sur ses prêtres, les instruisant par son exemple plus encore que par sa parole. Il veillait sur les fidèles comme le bon berger qui donne chaque instant de sa vie pour ses brebis ».

L'ordination sacerdotale de ce jeune diacre originaire de Bohème (1811-1860) fut différée, à la fin de ses études de théologie qu'il achevait à Prague, en raison du nombre très élevé des séminaristes appelés à la prêtrise !

Il se rendit alors en France, à Strasbourg, et s'associa à un projet de mission pour l'Amérique. Après quelque temps à Paris et au Havre, il s'embarqua, seul et pauvre, pour New-York.

L'évêque de la ville l'ordonna prêtre, en 1836, et après quatre ans de ministère dans la région des chutes du Niagara, il entra dans la congrégation des rédemptoristes. En 1852, après avoir exercé des responsabilités dans sa congrégation, il fut élu évêque de Philadelphie.

Il considéra comme une priorité la formation des jeunes, s'employa à la construction de nouvelles églises, se dévoua aux œuvres de charité, et fonda la congrégation du tiers-ordre de saint François. Il n'avait pas 49 ans lorsqu'il fut pris d'un malaise dans la rue et mourut.

Anita S. Bourdin