République tchèque : Le père Lombardi évoque un voyage « très réussi »

| 2013 clics

ROME, Mardi 29 Septembre 2009 (ZENIT.org) - Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a tracé un premier bilan du voyage de Benoît XVI en République tchèque (26-28 septembre).

Dans une interview à Radio Vatican, le 28 septembre, il a évoqué un voyage « très réussi », qui a atteint ses « objectifs » : « l'encouragement et la confirmation dans la foi de l'Eglise locale » ainsi que « les relations positives établies entre l'Eglise et la société ».

« Le pape est vraiment très content de ce voyage. Il s'est senti accueilli avec amitié, avec cordialité par la société dans son ensemble, ainsi que par les représentants, les autorités du peuple tchèque, et naturellement avec un grand amour des fidèles qui ont participé en nombre », a-t-il ajouté.

Evoquant les nombreux messages du pape sur l'importance des racines chrétiennes, le père Lombardi a affirmé que « c'est un thème qui lui est cher ». « Cela souligne l'importance fondamentale, à cette époque où tant de choses changent vraiment dans la société, dans l'économie, de ne pas mettre en danger les points de référence de base que le christianisme a donnés à la civilisation européenne ».

Le père Lombardi a aussi rappelé combien il est important que « la civilisation européenne puisse continuer à offrir sa contribution de service à la dignité de la personne humaine, à la démocratie et à la liberté de l'humanité tout entière ».

Selon lui, si le pape a comparé pour la première fois l'Europe à une « maison », cela doit aider à « comprendre que l'Europe doit être un lieu spirituel, le lieu de la grande tradition du service à l'humanité et aux valeurs qui durent ».

Relevant enfin le thème de l'espérance évoqué par le Saint Père durant son 13e voyage apostolique, le directeur du Bureau de presse estime que ce thème répond à « la question que beaucoup se posent : mais que peut faire l'Eglise dans une société où la sécularisation est aussi avancée, où beaucoup semblent indifférents à la foi ? ».

« Je pense que le témoignage de l'espérance est quelque chose qui manifeste un plus que les croyants ont : une direction dans laquelle engager sa vie, vers laquelle regarder », a-t-il expliqué. Il a enfin salué le fait que le pape ait conclu son voyage en parlant aux jeunes « qui sont justement porteurs de l'espérance de demain ».