Résistance au nazisme et protection des juifs, jusqu'à en mourir

Mère Wolowska, le courage d'une lionne

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 347 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de la benheureuse polonaise, résistante contre le nazisme, Marie Marthe Wolowska, vierge et martyre pour avoir défendu des juifs (1879-1942).

Mère Wolowska fait partie de ces religieux polonais qui préférèrent la mort à la soumission à la barbarie nazie. Elle a été proclamée martyre et béatifiée le 1999 à Varsovie par le bienheureux Jean-Paul II.

Elle était entrée en 1900, à 21 ans, chez les Sœurs de l'Immaculée Conception. Et elle était devenue supérieure de la maison des religieuses de Slonim, ville qui se situe au sud-est de Grodno, aujourd'hui en Biélorussie. Elle s'y dévouait au service des plus déshérités lorsque la guerre éclata et que les troupes du IIIe Reich envahirent la Pologne.

L'occupant nazi commença à mettre en oeuvre sa politique de persécution des juifs polonais. Ce fut alors sans hésiter que la religieuse leur vint en aide, les cachant dans les murs du couvent, au péril de sa vie.

La Gestapo vint l'arrêter. Elle fut battue et subit des mauvais traitements avant d'être finalement assassinée dans les environs de Slonim. Devant le peloton d'exécution, elle encourageait encore ses compagnons d'infortune à accueillir le martyre en disant: "Nous voici tous devant la mort. Prions pour être digne d'accepter le martyre".