Respect de la création: Radio Vatican dénonce l’abandon des animaux

La chienne Preta, exemple de la fidélité à la messe dominicale

| 261 clics

CITE DU VATICAN, 13 juillet (zenit.org) - En début de semaine, Radio Vatican proposait une réflexion sur le retour, avec les vacances, du “phénomène honteux” de l’abandon des animaux: 50.000 abandons en Italie, lors des deux premières semaines de juillet! Pendant ce temps, la chienne Preta, bonne trotteuse, donne l´exemple de la fidélité à la messe dominicale.



Pourtant le phénomène des abandons semblait avoir diminué en l’an 2000 (effet “Jubilé”?). Et la majorité des Italiens sont connus pour aimer les animaux: 44 % des familles en ont un, dont environ 20 millions de chiens et de chats.

La majeure partie des animaux abandonnés mourra de faim, de soif, d’épuisement. Les “champions” seront récupérés pour la boucherie des combats illégaux. Plus grave encore, d’autres provoqueront des accidents mortels sur les autoroutes. En dix ans, des milliers de personnes ont perdu la vie dans des accidents provoqués par des chiens et des chats abandonnés et errants sur les autoroutes italiennes.

Mais le quotidien portugais “Correio da Manha” rapporte pour sa part une histoire que les enfants aimeront. C’est l’histoire de la chienne “Preta” (“Noireaude”) qui, contrairement à beaucoup d’humains, se rend à la messe tous les dimanches: 26 kilomètres à pattes! Nous sommes donc au Portugal, la patrie de saint Antoine, dont la vie, on s’en souvient, raconte l’histoire de l’âne plus capable que son maître de s’agenouller devant son Créateur présent dans le Saint-Sacrement.

Ainsi, depuis trois ans, Preta quitte la maison de ses maîtres, à Sobrado, dans le nord du Portugal, à 5 heures du matin,le dimanche. Toute seule, elle se met en route vers l’église. Arrivée à temps pour la messe de 7 h 30, elle se place tout près de l’autel, et durant la célébration, se lève ou s’assied en même temps que l’assemblée.

En général, elle rentre toute seule chez ses maîtres. Mais parfois elle accepte d’être raccompagnée en voiture, précise le quotidien. Du coup, le dimanche, les présences à la messe ont augmenté.