Rio2013 : ils ont "volé" le coeur du pape

Rencontre avec le Comité organisateur

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 704 clics

Les Brésiliens ont « volé mon cœur » : le pape François "porte plainte" avec humour après la Journée mondiale de la jeunesse de Rio de Janeiro (23-28 juillet 2013). Il rappelle que « Dieu multiplie les efforts de l’homme ».

Plus de huit mois après cet événement « inoubliable », le pape a rencontré le Comité organisateur, une soixantaine de laïcs, religieux, prêtres et évêques, avec à leur tête le cardinal Orani Tempesta, archevêque de Rio, ce matin, 7 avril 2014, au Vatican.

Ceux qui ont volé le cœur du pape

« Les Cariocas – habitants de Rio – m’ont reçu à bras ouverts », a rappelé le pape, accueillant « avec une joie particulière » le groupe qui a permis que « l’amour de Dieu touche littéralement le cœur de millions de personnes ».

Le pape leur a fait « une confidence » : « Arrivé au Brésil j’ai dit que je voulais entrer dans l’immense cœur des Brésiliens en leur demandant la permission, pour le faire délicatement et passer la semaine avec le peuple brésilien. Mais à la fin de cette semaine, en retournant à Rome, plein de nostalgie, j’ai pensé que les Cariocas étaient des ‘voleurs’ ! Oui, ‘voleurs’, car ils ont volé mon cœur ! ».

« J’en profite pour vous remercier de ce vol, de m’avoir contaminé par votre enthousiasme à Rio de Janeiro et aujourd’hui, de m’avoir aidé à ‘vaincre’ la nostalgie du Brésil », a-t-il ajouté.

Dieu multiplie les efforts de l’homme

Bien qu’il « n’ait pas été facile d’organiser un évènement de cette dimension », cependant « les heures de travail, les sacrifices et même les malentendus momentanés sont minimes à côté de la grandeur de l’action de Dieu sur les pauvres ressources humaines », a-t-il fait observer.

Pour le pape, « c’est la dynamique de la multiplication des pains : quand Jésus a demandé aux apôtres de donner à manger à la foule, ils savaient que c'était impossible. Cependant, ils ont été généreux. Ils ont donné au Seigneur tout ce qu'ils avaient. Et Jésus a multiplié leurs efforts. N’est-ce pas ce qui s’est passé à la JMJ ? »

Le pape a invité à « ne pas seulement regarder en arrière » mais plutôt « vers l'avenir », « avec l'assurance que Dieu multiplie toujours les efforts » de l’homme : « Jésus nous redit sans cesse ‘Donnez-leur vous-mêmes à manger’ (Mc 6,37)… ce miracle vécu durant la JMJ doit être répété chaque jour, dans chaque paroisse, dans chaque communauté, dans l’apostolat personnel de chacun », a-t-il insisté.

Pour la gloire de Dieu et le salut des âmes

Les chrétiens ne peuvent pas « dormir tranquilles » en sachant que « tant de frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie », a poursuivi le pape (Evangelii gaudium, 49).

Il a invité à repenser la pastorale à partir de ces trois idées qui « résument tout le message de la Journée mondiale de la Jeunesse » : « allez, sans crainte, pour servir ».

L’Eglise doit être « une Eglise en sortie », a conclu le pape, en donnant l’exemple de José de Anchieta, déclaré saint le 3 avril dernier, qui écrivait : « Rien n'est difficile pour ceux qui chérissent dans leur cœur et ont pour seul but la gloire de Dieu et le salut des âmes ».