Roaco : l'expression de la charité de l'Eglise pour l'Orient

Ouverture de l'assemblée à Rome, par le card. Sandri

| 985 clics

Anne Kurian

ROME, mardi 19 juin 2012 (ZENIT.org) – L’œuvre de la Roaco doit être « expression lumineuse de la charité de l’Eglise pour les frères et sœurs orientaux », estime le cardinal Sandri.

La 85e édition de l’assemblée de la Réunion des Œuvres d’Aide aux Eglises Orientales (Roaco), s’est ouverte aujourd’hui, 19 juin, et aura lieu jusqu’à demain, 20 juin, à Rome.

La messe d’ouverture a été présidée par le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, en l’église Santa Maria in Traspontina.

Dans son homélie, le cardinal a rappelé la mission de la Roaco de « faire entendre une voix en défense des oppressés ».

La Roaco doit mener « non seulement une activité d’information » mais aussi « une action concrète », pour faire de l’histoire humaine un « lieu d’espérance, malgré les immenses précarités », en dénonçant « toute blessure infligée à l’homme, à la communauté où il vit et à la liberté religieuse ».

Les membres de la Roaco doivent être, a poursuivi le cardinal, « expression lumineuse de la charité de l’Eglise pour les frères et sœurs orientaux », car son travail est nourri « de l’amour de Dieu » et il trouve « des voies toujours nouvelles pour répandre la charité ».

Le cardinal s’est tourné également vers la « Syrie bien-aimée », confiant son souci d’alléger autant que possible les souffrances physiques et spirituelles de ces populations éprouvées.

Participent à ce séminaire, entre autres, le P. Pizzaballa, supérieur de la Custodie de Terre Sainte, Mgr Antoine Audo, évêque chaldéen d’Alep, le cardinal indien Georges Alencherry, chef de l’Eglise catholique syro-malabar, Mgr Sviatoslav Shevchuk, archevêque de l'Église grecque-catholique ukrainienne, ainsi que des représentants d'une vingtaine d'institutions catholiques qui travaillent au service des chrétiens d’Orient.