Rosaire : Benoît XVI appelle à mettre en pratique l’enseignement de Jean-Paul II

Allocution du pape à l’angélus

| 773 clics

ROME, Dimanche 2 octobre 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI invite les fidèles à mettre en pratique les indications de Jean-Paul II sur la prière du rosaire.



A l’angélus qui a suivi la messe d’ouverture du synode sur l’Eucharistie, ce dimanche, à midi, le pape Benoît XVI s’est adressé aux milliers de visiteurs présents place Saint-Pierre pour expliquer la raison de la convocation d’un synode sur le thème de l’Eucharistie, un thème « apparemment évident ».

Recevoir, vivre, transmettre la foi dans le mystère de l’Eucharistie à la communauté ecclésiale « d’une façon nouvelle et adaptée aux époques »: c’est la raison de la convocation d’un synode sur ce thème, explique le pape.

« L’Eucharistie pourrait être considérée aussi comme une « lentille » à travers laquelle vérifier continuellement le visage et la marche de l’Eglise que le Christ a fondée pour que tout homme puisse connaître l’amour de Dieu et y trouver la plénitude de vie », soulignait le pape.

Benoît XVI a précisé que l’année de l’Eucharistie « voulue par Jean-Paul II », et le synode s’achèveront le 23 octobre, en la Journée missionnaire mondiale, et il a insisté sur le lien entre eucharistie et évangélisation.

« L’Eucharistie est en effet, disait-il, le centre propulseur de toute l’action évangélisatrice de l’Eglise, un peu comme le cœur dans le corps humain ».

Benoît XVI citait à ce propos saint François Xavier, mort aux portes de la Chine, et sainte Thérèse de Lisieux deux exemples de saints qui, façonnés par l’Eucharistie, ont rendu témoignage à l’Evangile, même derrière la grille d’un cloître.

Le pape poursuivait : « Invoquons leur protection sur les travaux du synode ainsi que celle des Anges gardiens, dont nous faisons aujourd’hui mémoire. Prions avec confiance surtout la Bienheureuse Vierge Marie, que nous allons vénérer le 7 octobre prochain sous le titre de Vierge du Rosaire ».

Et le pape d’insister : « Cette antique prière est en train de connaître, grâce à Dieu, une nouvelle floraison providentielle, grâce aussi à l’exemple et à l’enseignement du bien-aimé pape Jean-Paul II. Je vous invite à relire sa Lettre apostolique « Rosarium Virginis Mariae » et à mettre en pratique les indications, au niveau personnel, familial et communautaire ».

« Confions à Marie, concluait le pape, les travaux du synode : que ce soit elle qui conduise l’Eglise entière à une conscience toujours plus claire de sa propre mission au service du Rédempteur réellement présent dans le sacrement de l’Eucharistie ».