Royaume Uni : Le niveau d'excellence des écoles catholiques

Un rapport confirme que l’Eglise influe sur le bien-être social

| 1552 clics

ROME, Jeudi 13 janvier 2011 (ZENIT.org) - D'après le Catholic Education Service for England and Wales (CESEW), les écoles catholiques d'Angleterre et du Pays de Galles offrent, à tous les niveaux, une meilleure instruction par rapport aux autres institutions, surtout dans le développement personnel des étudiants.

Ce constat apparaît dans deux rapports parus lundi 10 janvier et intitulé : «  Rapport de données du recensement de 2009 pour les écoles et collèges » et « Valeur ajoutée : La contribution qualifiée des collèges et des écoles catholiques en Angleterre ».

Selon l'Office for Standards in Education, Children's Services and Skills (OFSTED), qui dépend du gouvernement, « les écoles catholiques obtiennent constamment de meilleurs points par rapport à la moyenne ».

Le président du CESEW, Mgr Malcom Mahon, affirme que ces deux rapports « montrent clairement que l'éducation catholique fournit une importante contribution à l'avenir de la société », et « confirment par ailleurs que l'argent des contribuables destiné aux écoles catholiques est bien utilisé ».

« L'obtention de résultats positifs ne va pas seulement au bénéfice des élèves, dont 30% environ d'entre eux ne sont pas catholiques », souligne Oona Stannard, responsable exécutif et directrice du CESEW, mais montre aussi que « l'Eglise réalise un investissement sur l'avenir de la société par le biais des écoles catholiques ».

Au niveau du développement personnel et du bien-être, souligne le rapport, « la différence majeure apparaît au niveau du développement spirituel, moral, social et culturel des élèves, même si les écoles catholiques obtiennent les meilleurs points pour le profit que les élèves tirent de l'instruction, pour leur comportement et la contribution positive qu'ils apportent à la communauté locale ».

Cette spécificité, où les écoles catholiques montrent un grand avantage par rapport à la concurrence, influe sur d'autres éléments comme : un mode de vie salutaire, les pratiques de sécurité, l'assistance, le comportement et le bien être économique.

En termes d'efficacité générale, 73% des écoles secondaires sont considérées « excellentes ou bonnes » par rapport à 60% des écoles publiques. Dans les écoles primaires, 74% des écoles catholiques sont considérées « de premier plan » ou bonnes, contre 66% dans le secteur public.

Le rapport ajoute que ces résultats reflètent aussi la diversité sociale existant à l'intérieur des écoles catholiques, étant donné que ces institutions ont le même niveau d'enfants qui reçoivent des aides, comme la cantine gratuite, par rapport aux écoles publiques.

Les écoles catholiques révèlent aussi une plus grande diversité ethnique par rapport aux écoles publiques.

En présentant ces rapports, la directrice du CESEW a souligné « trois points particulièrement encourageants » qui devraient inciter à plus de collaboration entre les écoles catholiques et les communautés : le maintien du haut niveau de ces écoles dès les premières années jusqu'au secondaire ; la grande qualité des méthodes de gestion sous tous ses aspects ; la contribution qu'elles apportent à la communauté, constamment valorisée au-dessus de la moyenne dans les deux phases, primaire et secondaire ».

« Face aux défis de l'éducation du XXIème siècle, nous pouvons affirmer avec confiance que les écoles catholiques sont une partie de la solution, non un problème », a conclu Oona Stannard.