Royaume Uni : réflexion sur le handicap à l'occasion des JO

L'Eglise promeut un congrès international et une "Journée nationale"

| 1144 clics

Traduction d’Anne Kurian

ROME, vendredi 13 juillet 2012 (ZENIT.org) – L’Eglise d’Angleterre promeut la dignité des personnes handicapées, à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Londres.  

A quelques semaines des Jeux olympiques 2012 (27 juillet-12 août) et des Jeux paralympiques (29 août-9 septembre) de Londres, l’Eglise catholique d’Angleterre et du Pays-de-Galles a dédié au handicap un congrès international, el 2 juillet, et une "Journée nationale", le 8 juillet.

Le congrès était intitulé « tout le monde a une place », et la journée nationale « C’est aujourd’hui le temps d’être amis ». Ils visaient à mettre en avant les dons de chaque personne en offrant des réflexions sur le handicap, le sport et la théologie.

Quelque 160 personnes, dont des personnes handicapées et leurs familles, ont participé à au congrès, introduit par Mgr Peter Smith, archevêque de Southwark. La journée nationale a été suivie par de nombreux organismes engagés auprès de personnes handicapées.

Pour Cristina Gangemi, consultante pour l’Eglise, spécialisée dans le handicap, ces évènements étaient « christologiques »: « Les Jeux paralympiques nous montrent ce que le Christ nous demande de faire », à savoir « regarder une personne dans tout son potentiel », et « lui donner sa place dans une société où le handicap disparaît ».

« Les jeux paralympiques confirment la théologie du corps de Jean-Paul II, qui était lui-même un grand sportif. Il était toujours en forme, bien discipliné, et il a permis à l’Esprit de le guider dans le sport. Il a aussi montré, en expérimentant directement le handicap, qu’il y a une continuité entre la santé et la maladie, et que le corps doit être respecté et accepté à toutes ses étapes », a déclaré Mme Gangemi.  

La conférence était notamment sponsorisée par les chevaliers de Colomb, qui y ont présenté un film sur les enfants d’Haïti pour montrer les vertus thérapeutiques du sport, en l’occurrence du football, dans le processus de réhabilitation sociale des personnes touchées par le tremblement de terre de janvier 2010.