Rwanda : plus de 10.000 personnes à Kibeho pour l'Assomption

Un pèlerinage international

Rome, (Zenit.org) | 798 clics

Pour la fête de l'Assomption, jeudi 15 août 2013, plus de 10 000 pèlerins venus de tous les diocèses du Rwanda, des pays voisins, (Burundi, RD Congo et Ouganda) et même de France, de Pologne et des États Unis, se sont rassemblés à Kibeho, haut lieu des apparitions de la Vierge Marie dans les années 1980.

Selon un communiqué de la Conférence épiscopale du Rwanda, les cérémonies du jour ont été présidées par Mgr Philippe Rukamba, évêque de Butare, entouré par Mgr Michel Santier, évêque de Créteil en France, Mgr Jean Damascene Bimenyimana, évêque de Cyangugu, et Mgr Kizito Bahujimihigo, évêque émérite de Kibungo.

Environ 80 prêtres ont concélébré à la messe du jour. La messe de la veille a été présidée par le nonce apostolique au Rwanda, Mgr Luciano Russo.

Dans son homélie, Mgr Rukamba a mis en relief « le chemin de Foi, d’Espérance et de Charité » que la Vierge Marie a dû suivre : Marie, a-t-il dit, « a accueilli dans une foi profonde la volonté de Dieu de sauver l’humanité par son Fils qui allait naître d’elle ».

Sa foi, a-t-il poursuivi, « lui a fait découvrir que sa vocation comprenait aussi plusieurs formes de douleurs qu’elle a dû endurer pour le salut des hommes » : elle est ainsi « le réconfort de ceux qui sont frappés par le malheur et l’adversité » et une aide pour « triompher du péché et de ses conséquences ».

L'évêque a également invité la jeunesse à « accueillir dans la foi les bienfaits que Dieu leur faisait parvenir en passant par leurs propres familles ».

La fête de l’Assomption est traditionnellement la fête du pèlerinage à Kibeho. En effet, le 15 août 1982, un peu plus de 8 mois après sa première apparition (28 novembre 1981), la Vierge Marie a invité les trois voyantes, Alphonsine Mumureke, Nathalie Mukamazimpaka et Marie Claire Mukangango, à revenir en ce lieu.

Une foule d’environ 20.000 personnes venues assister à l'événement fit de ce jour le premier grand pèlerinage universel à Kibeho.

Lors de cette apparition, considérée comme la plus mémorable, la Vierge Marie versa beaucoup de larmes à cause de l’endurcissement des coeurs face à son appel pressant à la conversion. Les apparitions de la Vierge Marie ont duré jusqu’au 28 novembre 1989.

Elles ont été reconnues par l’Église le 29 juin 2001, par Mgr Augustin Misago, évêque de Gikongoro.