Saint Antoine abbé : bénédiction des animaux au Vatican

Une "ferme à ciel ouvert" aux portes de Saint-Pierre

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 640 clics

Comme le veut la tradition pour la fête de saint Antoine abbé, père du monachisme en Orient, saint patron des éleveurs et de leurs animaux, une bénédiction d’animaux domestiques et de la ferme a eu lieu au Vatican et en Italie, ce 17 janvier 2014.

Pour la 7e fois cette année, l'Association italienne des éleveurs a organisé une "ferme à ciel ouvert" exposant un échantillon de l’élevage national – vaches, cochons, chèvres, moutons, chevaux, volailles... – toute la journée, sur la place Pie XII, en face des colonnades du Bernin, au Vatican.

Au cours de cet évènement ouvert à tous les citoyens et aux touristes, de nombreuses personnes sont venues aussi faire bénir chiens, chats et autres animaux domestiques. Dans certaines églises d’Italie, lapins, tortues, perroquets, poissons rouges, viennent participer à la messe, en l’honneur du créateur.

Au programme de cette "journée de l'éleveur" : une messe à Saint-Pierre, célébrée par le cardinal Angelo Comastri, vicaire général pour la Cité du Vatican, à 10h30.

« La foi est l’unique lumière pour comprendre le livre de la vie ; sans elle, il est indéchiffrable », a déclaré le cardinal durant son homélie, rapportée par Radio Vatican : « s’il y a Dieu il y a tout ; s’il manque Dieu nous pouvons tout posséder mais nous n’avons rien ».

« Dans la belle tradition de famille des gens de la campagne, des personnes qui vivent au contact de la création, transmettez ces valeurs, ces trésors, aux jeunes d’aujourd’hui ! » les a-t-il exhortés.

Un défilé avec la fanfare du IVe régiment des Carabiniers à cheval, a eu lieu à midi, le long de la « Via della Conciliazione », avant la bénédiction des animaux devant la place Saint-Pierre.  

Pour les éleveurs italiens, cette journée représente « une occasion de témoigner de leurs actions pour la qualité des productions alimentaires d’origine animale et pour le respect de l’environnement », indique le président de l’Association des éleveurs, Aia Pietro Salcuni, dans un communiqué.