Saint Damien unit la Belgique au-delà des différences, affirme Benoît XVI

Le pape reçoit le roi Albert II et la reine Paola

| 2435 clics

ROME, Dimanche 11 octobre 2009 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI s'est réjoui de voir l'Eglise de Belgique « unie une nouvelle fois pour rendre grâce à Dieu pour l'un de ses fils reconnu comme un authentique serviteur de Dieu », le P. Joseph Damien de Veuster, apôtre des lépreux de Molokai, canonisé ce dimanche.

Le pape a par ailleurs reçu samedi le roi des Belges, sa Majesté Albert II ainsi que son épouse, la reine Paola, venus participer à la canonisation du P. Damien (1840-1889), prêtre de la Congrégation des sacrés cœurs de Jésus et de Marie, et de l'adoration perpétuelle du Saint-Sacrement (pères de Picpus). L'audience a duré une vingtaine de minutes. Le pape leur a offert les médailles du pontificat ainsi qu'un chapelet, et le roi Albert et son épouse lui ont remis un bas-relief en céramique d'un artiste wallon Max van del Linde, représentant les « Noces de Cana ». Le roi Albert et la reine Paola de Lieja Ruffo (née en Italie), fêtent cette année leurs cinquante ans de mariage.

Dans son homélie, lors de la messe de canonisation, le pape a rappelé, en flamand, qui était le P. Damien.

« Non sans peur et sans répugnance, il fit le choix d'aller sur l'île de Molokai au service des lépreux qui s'y trouvaient, abandonnés de tous ; c'est ainsi qu'il s'exposa à la maladie dont ils souffraient. Il se sentait chez lui avec eux. Le serviteur de la Parole devint ainsi un serviteur souffrant, lépreux parmi les lépreux, au cours des quatre dernières années de sa vie », a-t-il souligné. 

Puis, en français, le pape a rappelé que l'Eglise célèbre le « 20ème anniversaire de la canonisation d'un autre saint belge, le Frère Mutien-Marie ».

« L'Eglise en Belgique est unie une nouvelle fois pour rendre grâce à Dieu pour l'un de ses fils reconnu comme un authentique serviteur de Dieu, a poursuivi le pape. Nous nous souvenons devant cette noble figure que c'est la charité qui fait l'unité : elle l'enfante et la rend désirable. À la suite de saint Paul, saint Damien nous entraîne à choisir les bons combats (cf. 1 Tim 1, 18), non pas ceux qui portent la division, mais ceux qui rassemblent. Il nous invite à ouvrir les yeux sur les lèpres qui défigurent l'humanité de nos frères et appellent encore aujourd'hui, plus que notre générosité, la charité de notre présence servante ».

Selon un communiqué du bureau de presse du Saint-Siège, après avoir été reçu par le pape, le roi de Belgique a rencontré le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, qui était accompagné du secrétaire pour les relations avec les Etats, Mgr Dominique Mamberti.

« Au cours des entretiens cordiaux ont été affrontées des questions concernant l'Afrique et la politique internationale, le respect des droits humains et le développement des peuples », précise le bureau de presse du Saint-Siège.

« Rappelant l'histoire de l'Eglise en Belgique », poursuit la note du Vatican, « l'importance de la canonisation du bienheureux Damien Joseph de Veuster » a été évoquée, ainsi que « son exemplarité pour la Belgique et le monde entier ».