Saint Félix de Nole, prêtre fidèle en dépit des tortures

Et ami de son ange gardien

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1255 clics

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire de saint Félix de Nole, prêtre d’origine syrienne qui a annoncé l’Evangile en Italie, à Nole (†v. 260).

Félix aurait en effet été fils d'un Syrien chrétien installé à Nole, près de Naples. Il se prépara très jeune au sacerdoce et reçut l'ordination des mains de l'évêque Maxime. Celui-ci fut contraint de s'éloigner de la ville lors des persécutions et il confia à Félix la responsabilité pastorale des fidèles.

Or, Félix fut lui-même arrêté et cruellement torturé : les Romains voulaient le contraindre à sacrifier aux dieux de Rome. Sa foi ne vacilla pas sous la douleur. Il aurait alors été délivré miraculeusement par son ange. Celui-ci le conduisit ensuite au chevet de l'évêque qu'il sauva de la faim.

Il poursuivit ensuite son ministère en dépit de la persécution. A la mort de l'évêque, et la persécution ayant cessé, il se retira dans la solitude et la pauvreté, et s'endormit en Dieu.

Saint Paulin, évêque de Nole (354-431), en Campanie, a laissé un récit enflammé du témoignage de la vénération populaire envers saint Félix. Il nourrissait en effet envers ce saint une grande dévotion et il a chanté ses louanges dans deux poèmes.