Saint Padre Pio : Anniversaire de la Maison du soulagement de la souffrance

Foi en Dieu et recherche scientifique, pour soulager la souffrance

| 3790 clics

ROME, Jeudi 19 octobre 2006 (ZENIT.org) – « La foi en Dieu et la recherche scientifique travaillent ensemble à une même fin », déclare Benoît XVI.



Après une messe présidée par le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, place Saint-Pierre, le pape Benoît XVI est venu saluer, samedi dernier, Place Saint-Pierre, quelque 30.000 membres des groupes de prière du saint Padre Pio, à l’occasion du 50e anniversaire de la fondation par saint Pio de Pietralcina de la Casa Sollievo della Sofferenza, qui est devenue l’hôpital le plus grand et le plus moderne du Mezzogiorno italien.

La célébration a ainsi rassemblé les confrères de saint Pio, les Capucins du sanctuaire de Sainte-Marie des Grâces et de la nouvelle église de San Giovanni Rotondo, où se trouve le tombeau du saint, et qui porte son nom, mais aussi les responsables, et le personnel de l'hôpital, ainsi que plusieurs milliers de membres des groupes de prière.

« La Casa Sollievo della Sofferenza est née du cœur de Padre Pio, ardent de charité », a souligné le pape.

Le saint a voulu que l’hôpital porte ce nom de « maison » pour que « le malade se sente à son aise », qu’il y trouve « le soulagement de ses souffrances, grâce aux deux forces convergentes de la prière et de la science », expliquait le pape.

« La foi en Dieu et la recherche scientifique travaillent ensemble à une même fin, exprimée au mieux par les paroles de Jésus : afin qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance. Oui, Dieu qui est vie, souhaite que l'être humain soit soigné de tout mal du corps et de l'esprit », a déclaré Benoît XVI.

A l’exemple de saint Pio, le pape invitait les fidèles à « aider tout le monde à vivre une profonde expérience spirituelle, centrée sur la contemplation du Christ crucifié, révélateur et médiateur de l'amour miséricordieux du Père céleste ».

Pour ce qui concerne les groupes de prière du Padre Pio, le pape rappelait qu’ils sont nés en réponse à un appel du pape Pie XII en 1942, pendant la seconde guerre mondiale, pour prier pour la paix.

Le pape rappelait que « le Padre Pio a encouragé ses fils spirituels à répondre promptement à l'appel du Vicaire du Christ ».

C’est ainsi que « les groupes de prière se sont répandus dans les paroisses, les couvents, les hôpitaux et aujourd'hui il y en a plus de 30.000 sur tous les continents ».

« Votre prière, comme le Statut le mentionne, est, disait le pape, ‘avec l'Eglise, pour l'Eglise et dans l'Eglise’ pour toujours vivre en adhérant pleinement au Magistère, en pleine obéissance au pape et aux évêques, sous la direction d'un prêtre nommé par l'ordinaire. Le Statut précise également un engagement essentiel des Groupes de prière, la ‘charité active’ pour soulager ceux qui souffrent et qui sont dans le besoin : une mise en pratique de la charité envers Dieu. Il s'agit là du binôme prière et charité, Dieu et le prochain ».