Saint-Siège: Ne pas "cléricaliser" les laïcs, ne pas "séculariser" les prêtres

Lettre du Cardinal Angelo Sodano sur les laïcs et la liturgie

| 215 clics

CITE DU VATICAN, (ZENIT.org) – C´est pour rappeler la nécessité d´éviter la "cléricalisation" les laïcs ainsi que la "sécularisation" des prêtres que le Cardinal Angelo Sodano, secrétaire d´Etat du Vatican, a publié une lettre, ce matin, au nom de Jean-Paul II.



La lettre du cardinal, publiée aujourd´hui par la Salle de Presse du Saint-Siège, est adressée à l´évêque italien Luca Brandolini, de Sora-Aqquino-Pontecorvo, à l´occasion de la 52e Semaine Liturgique Italienne qui a lieu à Riva del Garda (Trente) du 27 au 31 août. Le thème de la rencontre est précisément: "Les laïcs dans la liturgie: quel est leur ministère?"

Dans cette lettre, le Cardinal Sodano reconnaît que, grâce à la rénovation apportée par le Concile Vatican II, "les laïcs ont pris plus clairement conscience de leur vocation", ce qui les a conduits à "participer de manière plus active à la liturgie". Mais, explique-t-il, ces dernières années, le Magistère pontifical a également insisté sur l´importance de "sauvegarder et de défendre l´identité des prêtres", conscient du fait que les laïcs sont appelés avant tout à "témoigner de l´Evangile dans le monde et à ordonner les réalités temporelles selon le dessein de Dieu".

Les ministères de fait

Dans les communautés chrétiennes, constate le Card. Sodano, les "ministères de fait" se sont répandus parallèlement aux ministères laïcs bien structurés comme celui du missionnaire ou du catéchiste. Un exemple: le ministère extraordinaire de la Communion, comme dans le cas où "une communauté se trouve sans prêtre pour la célébration eucharistique du Seigneur". Dans ce cas, "il peut être recommandé de se réunir en assemblée autour de la Parole de Dieu sous la conduite d´un ministre laïc autorisé", précise le cardinal. Il s´agit toutefois de situations exceptionnelles et non de situations normales car le centre de la communauté, c´est l´Eucharistie, qui ne peut être célébrée que par le prêtre. Il faut "veiller à ne pas confondre sacerdoce commun et sacerdoce ministériel", écrit le Cardinal Sodano. Citant l´encyclique "Christifideles laici" de Jean-Paul II, il explique que cette "substitution" ne doit pas devenir une "cléricalisation" des laïcs car on "risquerait de créer de fait une structure ecclésiale de service parallèle à celle qui est fondée sur le sacrement de l´Ordre".

En conclusion, le Cardinal Sodano se fait l´interprète des sentiments du pape, et demande aux participants de la Semaine Liturgique Italienne d´approfondir ces implications théologiques, liturgiques, juridiques et pastorales des ministères confiés aux laïcs.

Le Saint-Siège a publié un document consacré à cette question intitulé: "Sur quelques questions concernant la collaboration des fidèles laïcs au ministère des prêtres" (15 août 1997). (cf. http://www.vatican.va).