Sans jamais quitter sa ville natale, elle influence toute l'Europe

Une sainte bavaroise

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 431 clics

Le martyrologe romain fait mémoire, le 5 avril, d'une sainte bavaroise, Maria Crescentia Höss, vierge(1682-1744).

Anna Höss est née à Kaufbeuren, en Bavière: elle ne quitta jamais sa ville natale. Elle y devint moniale du tiers ordre franciscain, sous le nom de Maria Crescentia: elle y vécut quarante ans d’une vie mystique intense. Sa dépouille repose dans l'église du couvent.

Le prince héréditaire et archevêque de Cologne, Clemens August, la considérait comme un guide spirituel d’une grande sagesse. Impressionné par sa candeur évangélique, il demanda sa canonisation au pape immédiatement après sa mort.

Crescentia travailla à la paix en Europe de l’époque en tant que conseillère de la princesse héréditaire bavaroise, l’impératrice Marie Amélie, lors de la dispute pour la succession à l’abbaye de Kempten entre son mari, l’empereur Charles VII, et Marie Thérèse d’Autriche.

De nombreuses personnes assiégeaient le monastère pour rencontrer Crescentia. Des milliers de personnes lui écrivaient de différentes régions germanophones d’Europe, demandant aide et conseils. Le modeste monastère de Kaufbeuren se découvrit ainsi un surprenant apostolat épistolaire.

Aujourd’hui encore, des dizaines de milliers de personnes s’y rendent en pèlerinage. Elle reste à jamais “la” Franciscaine de Kaufbeuren.