"Santé et pouvoir": Faire la vérité sur les expériences et les politiques médicales

Communication et recherche scientifique, par Mgr Foley

| 839 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 16 novembre 2001 (ZENIT.org) - Le président du conseil pontifical des communications sociales, Mgr John Foley a souligné la nécessité d´un juste rapport entre communication et recherche scientifique, ce qui suppose la "vérité" sur les politiques médicales.



Mgr Foley est en effet intervenu sur ce thème au cours de la XVIe conférence internationale organisée au Vatican par le conseil pontifical pour la pastorale de la santé sur le thème "Santé et pouvoir".

En écho au document de son dicastère sur "Ethique et communication", Mgr Foley affirmait la nécessité de "connaître la vérité - scientifique, économique, morale - sur les découvertes médicales et les politiques sanitaires" et que les "droits de ceux qui souffrent" soient respectés en tant que supérieurs à tout intérêt.

En réfléchissant à l´évolution du rapport entre media et science médicale, Mgr Foley rappelait qu´au siècle dernier, les media ne craignaient pas de dénoncer certaines formes d´expériences médicales comme des "atrocités". Peut-être aussi parce que ces expériences avaient lieu dans des pays ennemis "sur des prisonniers de guerre sans défense ou sur des civils innocents détenus dans des camps de concentration". Mais ces expériences, dénonçait Mgr Foley, "ont encore lieu sur des embryons qui sont détruits pour que la recherche puisse continuer".

Certes, "des progrès notables ont été accomplis dans le domaine de la recherche biologique et génétique, reconnaissait Mgr Foley, mais ils n´ont pas été toujours accompagnés d´un respect inconditionné de la sainteté de la vie humaine".

Pour ce qui concerne la recherche sur les cellules souches et l´euthanasie, Mgr Foley faisait remarquer que les mass media n´ont pas manifesté ce respect des "inviolables droits des plus faibles" proches de la naissance ou proches de la mort.

Mgr Foley a également évoqué l´effet de la publicité et des profits économiques sur le choix des sociétés pharmaceutiques et il a indiqué des "principes fondamentaux pour la conduite des moyens de communication face aux questions médicales. On aurait besoin, disait Mgr Foley, de "journalistes préparés non seulement dans les techniques médicales mais aussi en philosophie et en morale". "Un succès technologique, remarquait Mgr Foley, n´est pas nécessairement un triomphe moral", et "les progrès de la technique doivent être de toute façon soumis à une analyse morale critique".

La couverture médiatique des malades et de ceux qui sont chargés de leur santé ne doit pas seulement "informer notre esprit" mais aussi "toucher nos cœurs pour déclencher au service des malades et des pauvres ce que Mère Teresa appelait le pouvoir de l´amour", insistait Mgr Foley.