Santé : Ne pas stigmatiser les personnes affectées par la grippe A

Selon le président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé

| 1865 clics

ROME, Mercredi 17 juin 2009 (ZENIT.org) - Mgr Zygmunt Zimowski, nommé récemment président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, a dénoncé le « grave manque d'équité » dans l'accès aux soins sanitaires dans le monde.

Dans une interview parue le 17 juin dans L'Osservatore Romano, le haut prélat a notamment invité à ne pas stigmatiser les personnes affectées par la grippe A.

« La crise économique actuelle a mis en évidence le malaise de l'annulation, ou d'une réduction drastique des programmes d'assistance extérieure, surtout dans les pays en voie de développement », a tout d'abord souligné le haut prélat polonais. « Cela mettra dramatiquement en danger leurs systèmes sanitaires, qui sont déjà au bord de la crise à cause de la forte incidence des maladies endémiques, épidémiques et virales ».

A ce sujet, il a rappelé « la nécessité absolue d'interdire que les personnes affectées par la grippe A soient stigmatisées ou même culpabilisées ». « Il s'agit de victimes et de malades et elles doivent être accueillies et traitées comme tels », a-t-il ajouté.

Pour Mgr Zygmunt Zimowski, « dans le domaine international, un grave manque d'équité persiste dans l'accès aux soins sanitaires et les enfants en sont les premières victimes ».

Il a enfin rappelé que « les relations du Saint-Siège avec les organismes internationaux sont importantes et qu'elles le seront toujours plus, tout comme la coopération, avec toutes les initiatives en cours ou en projet ».

« Toutefois, en menant cette collaboration opportune, le Saint-Siège est guidé par une anthropologie qui met l'homme, sa dignité et ses droits inaliénables, comme par exemple le droit à la vie, au cœur de chaque négociation et/ou négociation politique, puisque c'est l'objectif du bien poursuivi par la communauté internationale », a-t-il conclu.